Aéroport de Toulouse : 102 millions d'euros pour le réaménagement

 |   |  342  mots
La création d'une zone commerciale de 5 000 m2 est l'un des deux projets prévus dans ce plan de réaménagement de l'aéroport
La création d'une zone commerciale de 5 000 m2 est l'un des deux projets prévus dans ce plan de réaménagement de l'aéroport (Crédits : Cardete et Huet)
Le financement du programme d'investissement qui doit permettre le réaménagement de l'aéroport de Toulouse est bouclé. 102 millions d'euros ont été empruntés auprès de banques pour réaliser ces travaux sur la période 2016-2020. Explications.

L'aéroport de Toulouse-Blagnac veut se moderniser et il s'en donne les moyens. En effet, pour financer les aménagements prévus d'ici à 2020, le directoire de l'aéroport à consenti un prêt de 102 millions auprès de différentes banques. Voté par le conseil de surveillance de l'aéroport, notamment en raison des taux d'intérêt très bas, ce financement "a été finalisé avec Natixis, AG Insurance, la Caisse d'Épargne de Midi-Pyrénées et la Banque Populaire Occitane", précise un communiqué de l'aéroport.

"Nous avons contracté un prêt de 102 millions d'euros, remboursable sur 15 ans, qui nous permettra de financer les projets majeurs initiés par les nouveaux actionnaires chinois et votés par le Conseil de surveillance", explique Jean-Michel Vernhes, président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac.

Associer des acteurs locaux

Ce plan de financement concerne deux projets de développement voulus par Casil Europe, l'actionnaire de l'aéroport. Dans un premier temps, il permettra de réaménager le Hall D avec la création notamment d'une zone commerciale de 5 000 m2. Mais, d'ici à 2020, l'aéroport souhaite également se doter d'une jetée connectée Hall A permettant d'accueillir les compagnies low cost et les compagnies régionales. "Outre ces deux projets, l'emprunt permettra de moderniser l'aérogare, les infrastructures aéronautiques ou les parcs autos", ajoute le communiqué.

Alors que la polémique sur les dividendes avaient créé quelques tensions autour de l'aéroport, la direction a associés deux acteurs financiers régionaux afin de financer l'ensemble de ces travaux. "Cet accord traduit la confiance des acteurs bancaires locaux dans notre projet ; il confirme également la volonté des actionnaires de l'aéroport d'impliquer les acteurs économiques locaux dans notre développement", se réjouit Anne-Marie Idrac, présidente du Conseil de Surveillance.

"La signature de cet accord est une très bonne nouvelle, et une étape importante franchie dans la mise en œuvre de notre projet pour développer l'aéroport de Toulouse-Blagnac et contribuer au rayonnement de la région", conclut-elle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :