Réseaux : un nouveau club d'entreprises dédié à l'exportation créé à Toulouse

 |   |  825  mots
Sophie Guichard, présidente de la délégation du Club des exportateurs en Midi-Pyrénées
Sophie Guichard, présidente de la délégation du Club des exportateurs en Midi-Pyrénées (Crédits : DR)
Toulouse et la région Midi-Pyrénées s’apprêtent à accueillir une délégation régionale du Club des exportateurs de France. C’est Sophie Guichard, présidente de cette délégation, qui aura pour mission d’accompagner et de fédérer toutes les entreprises de Midi-Pyrénées autour de l’exportation. Interview.

Pourquoi installer une délégation à Toulouse, en Midi-Pyrénées ?
Le club fêtera l'année prochaine ses 60 ans et n'est toujours pas implanté en Midi-Pyrénées, alors qu'il œuvre déjà dans la plupart des autres régions françaises. De ce fait, le club jouit aujourd'hui d'une belle notoriété qui ne peut être que bénéfique pour l'exportation des entreprises de la région Midi-Pyrénées.

Vous avez été nommée le 17 avril dernier. Quand le club entrera-t-il en fonction officiellement ?
Le lancement officiel de la délégation en Midi-Pyrénées se fera en septembre prochain. Mais, d'ici là, le club fonctionne déjà. Nous sommes en effet en train de contacter toutes les entreprises de l'écosystème de Midi-Pyrénées pour leur expliquer nos projets et nos différentes missions. Cependant, le Club fonctionnera vraiment de manière normale en septembre prochain. Il faut savoir que nous partons de rien, tout est à construire et à mettre en place au sein de la région.

En tant que présidente de la délégation Midi-Pyrénées du Club des exportateurs, quelles sont vos missions ?
En tant que présidente, mon rôle est de fédérer tout l'écosystème de la région. C'est à moi de faire en sorte que toutes les entreprises adhérentes au club se retrouvent dans un lieu convivial, où l'on apprend de manière simple et pragmatique toutes les techniques pour pouvoir s'ouvrir au mieux à l'exportation.

Quels sont les moyens dont dispose la délégation régionale ?
Il faut savoir que nous sommes financièrement indépendants du club national. Nous n'avons donc aucune aide financière de sa part. Notre principale source de revenus vient des cotisations des entreprises adhérentes. Nous disposons également d'un réseau extrêmement fourni, ainsi que d'une très forte notoriété due à l'image du club en France.

Quels sont les objectifs de la délégation en Midi-Pyrénées ?
Pour l'instant, sachant que le lancement n'a pas encore été véritablement effectué, nous n'avons pas d'objectif sur le long terme. Nous comptons fédérer entre 50 et 70 entreprises adhérentes pour le lancement officiel de la délégation en septembre prochain. Des entreprises de tous les secteurs de l'économie.

La région Midi-Pyrénées est-elle une bonne exportatrice ?
En termes de chiffres, Midi-Pyrénées est la troisième région la plus exportatrice de France, notamment grâce aux secteurs de l'aéronautique et du spatial. Sans ces deux secteurs majeurs de l'économie régionale, Midi-Pyrénées ne pointerait qu'à la 15e place des régions les plus exportatrices du pays. En effet, seul 6 % des PME au sein de Midi-Pyrénées exportent. Ces chiffres signifient qu'on a beaucoup de choses à faire évoluer.

Selon vous, pourquoi aussi peu de PME midi-pyrénéennes arrivent à exporter ?
Pour moi, il y a trois raisons principales qui empêchent les PME de pouvoir exporter. En Midi-Pyrénées, il manque des profils favorables à l'export, notamment au niveau de la taille et de la structuration des PME. Il faut également noter que les PME de la région doivent composer avec des infrastructures routières et ferroviaires pas forcément très optimales en comparaison avec d'autres régions. Enfin, l'exportation peut aussi faire peur, notamment à cause de toutes les barrières administratives et culturelles qu'elle représente, ainsi que le budget adéquat.

Comment faire pour aider les PME à exporter davantage ?
Il faut les sensibiliser à l'exportation, évoquer avec elles toutes les facettes du commerce international. Nous allons expliquer aux dirigeants des différentes PME régionales que l'exportation ça se prépare, ça se budgète. Nous souhaitons aider les PME à se former à l'exportation. Pour ce faire, il faudrait créer un seul et même lieu où tout l'écosystème du commerce international serait réuni, un lieu où les PME pourront apprendre à se développer à l'export et où elles pourront échanger avec des grands groupes déjà bien développés à l'international.

Avec la fusion des régions, effective au 1er janvier 2016, comment vont évoluer les deux délégations régionales présentes à Toulouse et Montpellier ?
Le sujet n'a pas encore été vraiment évoqué. Chacun garde son indépendance pour l'instant. Mais les discussions autour de cette fusion ne vont sans doute pas tarder à arriver. En tout cas, de mon côté, je considère que plus on travaille ensemble, mieux c'est. Je ne suis pas contre une forme de rapprochement entre les deux délégations, sans forcément une fusion complète.

À noter :

Sophie Guichard est également la gérante de l'entreprise Expansio à Toulouse. Une entreprise de conseils pour les sociétés qui souhaitent se développer à l'international. La délégation midi-pyrénéenne du Club des exportateurs siègera d'ailleurs dans les locaux d'Expansio.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :