Devant 800 décideurs locaux, Martin Malvy inaugure "Madeeli"

 |   |  730  mots
Martin Malvy a présenté à 800 personnes la nouvelle agence Madeeli
Martin Malvy a présenté à 800 personnes la nouvelle agence Madeeli (Crédits : Rémi Benoit)
Devant 800 personnalités du monde économique, Martin Malvy a inauguré ce vendredi 6 février l’agence économique "Madeeli", née de la fusion entre Midi-Pyrénées Innovation (MPI) et Midi-Pyrénées Expansion (MPE). Le président du Conseil régional, qui voulait des personnalités "d’envergure nationale" pour l’événement, était notamment entouré d’Anne Lauvergeon, présidente de la Commission Innovation 2030.

Près de 800 personnalités du monde économique ont répondu présent à l'invitation de Martin Malvy ce vendredi 6 février à l'Hôtel de Région. Le président du Conseil régional de Midi-Pyrénées a ouvert le bal en dévoilant le nom et l'identité visuelle de la nouvelle agence qui regroupe, sous la direction de Christophe Nicot, les équipes de MPI (Midi-Pyrénées Innovation) et de MPE (Midi-Pyrénées Expansion).

La Région Languedoc-Roussillon était représentée par Hélène Giral, vice-présidente du Conseil régional, en charge du Développement économique et de l'économie sociale et solidaire. Une présence en signe de clin d'œil en attendant la future fusion des deux régions le 1er janvier 2016.

"L'agence est dotée de 5 millions d'euros. L'enjeu de la fusion est d'être plus efficace, plus réactif et plus complémentaire au moment où l'État confie aux régions l'animation économique. Les régions n'ont d'ailleurs pas attendu les réformes de décentralisation pour s'intéresser à l'économie. Avec cette agence, je suis convaincu que nous participerons au redressement économique du pays", s'enthousiasme Martin Malvy.

Préparer l'avenir

Après les témoignages vidéos de trois dirigeants d'entreprise (Mapaero, Nataïs et Archean Technologies) vantant les mérites de l'aide économique régionale, une table ronde a ensuite été organisée sur le thème : "Qu'attendez-vous de cette nouvelle structure unique ?".

"La nouvelle agence doit avoir un rôle d'accompagnement autour de l'innovation de rupture qui suppose, pour l'entreprise, de prendre des risques", répond Cédric Cabanes, président d'Agronutrition, à l'origine de la création du cluster Chimie verte.

André Benhamou, ancien patron de Liebherr Aerospace Toulouse et président du club Tompass, complète :

"Ciblons aussi les pays où nous avons le plus de chances d'exporter. Midi-Pyrénées a d'énormes atouts en matière de recherche. On n'insiste pas assez sur le développement de transversalités entre les pôles de compétitivité et les clusters. C'est le rôle de cette agence ! Plus une filière est forte, plus elle tend à s'isoler... Il faudrait aussi que cette nouvelle agence bâtisse une stratégie pour préparer l'avenir. Je pense par exemple à l'avion plus électrique. Identifions les compétences qui manquent pour préparer le terrain. Par ailleurs, je formule le vœu d'avoir une seule agence après la fusion de Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon."

Autres attentes de la part des industriels, la nouvelle agence doit être "source d'agilité pour les entreprises qui veulent faire bouger les réglementations afin de libérer les énergies", comme l'a dit Philippe Robardey, PDG de Sogeclair et président du Medef Midi-Pyrénées.

Du côté des acteurs de la recherche, on souhaite s'appuyer sur un réseau stable d'acteurs de proximité, estime Michèle Marin, présidente du centre de recherche Inra à Toulouse. "Nous avons besoin d'un interlocuteur présent sur le long terme", confirme Rachid Alami au Laas-CNRS.

Un temps annoncé, Louis Schweitzer, commissaire général à l'investissement (CGI), était finalement représenté par Jean-Luc Moullet. Le directeur du programme compétitivité et filières industrielles au Commissariat général à l'Investissement, chargé de la mise en œuvre du programme d'investissements d'avenir, a assuré que la nouvelle agence régionale Madeeli sera "un interlocuteur privilégié du commissariat dans le cadre de nos appels à projets."

Très attendue, l'intervention d'Anne Lauvergeon, présidente de la commission Innovation 2030, a clôt l'événement en saluant la création de cette agence.

"Midi-Pyrénées a tous les atouts pour répondre aux sept ambitions de la commission Innovation 2030", assure cette régionale de l'étape, présidente de la société toulousaine Sigfox.

À noter que Madeeli devra trouver une articulation avec la nouvelle agence économique nationale annoncée jeudi 5 février par François Hollande. "Cette agence est une bonne chose. Nous serons en lien direct avec elle, cela ne pourra que contribuer à notre efficacité", a commenté Martin Malvy.

En savoir plus

L'agence "Madeeli" s'appuie sur l'ensemble des personnels des deux précédentes structures, soit 56 personnes. Les deux anciens présidents de MPI et MPE, Catherine Jeandel et Bernard Plano, ont été élus par le nouveau conseil d'administration aux fonctions de présidents délégués.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :