Grippe aviaire : l'État débourse 130 M€ pour indemniser les éleveurs

 |   |  301  mots
(Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
La présidente du Conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées Carole Delga et son homologue d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes Alain Rousset ont rencontré hier mardi 26 janvier Stéphane Le Foll. Le ministre de l’Agriculture a annoncé une indemnisation de 130 millions d’euros pour les éleveurs et accouveurs.

Face à l'épidémie de grippe aviaire qui touche le Sud-Ouest de la France et plus particulièrement les élevages de canards, un vide sanitaire a été mis en place par l'État le 18 janvier dernier. Une décision qui entraînera une dépopulation progressive dans les élevages. Estimant les pertes à 300 millions d'euros, les éleveurs demandaient des mesures.

Après une première rencontre la semaine dernière, une nouvelle réunion a été organisée hier mardi 26 janvier entre les présidents des Régions LRMP et ALPC et le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Le gouvernement s'est ainsi engagé à indemniser les éleveurs touchés par cette crise.

"Le ministre nous a confirmé qu'une enveloppe de 130 M€ sera mobilisée par l'État, pour indemniser les éleveurs et accouveurs concernés dans le grand Sud-Ouest, afin de compenser les pertes de revenus, a indiqué la présidente de Région à la sortie de la rencontre. C'est un engagement fort, que nous saluons avec Alain Rousset", a réagi Carole Delga.

La présidente du Conseil régional de LRMP a précisé que "des aides spécifiques seront par ailleurs mises en place en direction des petits élevages".

Les Régions mobilisées

Au-delà des actions de l'État, les deux Régions se sont par ailleurs engagées à soutenir la filière, "de l'amont à l'aval". Plusieurs axes de soutien ont ainsi été avancés comme un plan de formation pour les salariés et expoitants touchés par le chômage partiel. "Nous nous sommes également entendus avec Alain Rousset pour soutenir la mise en œuvre d'actions de communication et de promotion, dès que la filière sera à nouveau opérationnelle, afin de rassurer les consommateurs sur la qualité des produits", a insisté Carole Delga.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :