Haute-Garonne : à son plus bas niveau depuis 2009, la croissance doit rebondir en 2015

 |   |  892  mots
La CCI de Toulouse 31 a présenté son enquête annuelle ce matin
La CCI de Toulouse 31 a présenté son enquête annuelle ce matin (Crédits : ON / Rémi Benoit)
La CCI Toulouse 31 a présenté ce mardi 24 mars son enquête annuelle sur la conjoncture sur les entreprises du département menée avec la Banque de France. Avec seulement 1,4 % de croissance du chiffre d'affaires en 2014, la Haute-Garonne a connu une forte décélération de son dynamisme. La Chambre consulaire prévoit une reprise pour 2015.

La Haute-Garonne a connu un net ralentissement de sa croissance l'an dernier. C'est le principal enseignement de l'enquête annuelle menée par la CCI Toulouse 31 et la Banque de France sur la conjoncture des entreprises et dévoilée ce mardi 24 mars à Toulouse. En 2014, le chiffre d'affaires des entreprises qui ont répondu au questionnaire a progressé de 1,4 % dans le département, soit deux fois moins que l'année précédente (3,1 % en 2013).

"Il s'agit de la moins bonne performance enregistrée en Haute-Garonne depuis 2009, où l'activité avait régressé de 2,9%, a commenté Alain Di Crescenzo, président de la CCI Toulouse 31. Au regard de l'activité nationale, c'est une performance extraordinaire mais, par rapport aux résultats des années précédentes, cela reste insuffisant."

Du côté de l'emploi, la même tendance est observée. L'emploi salarié est en hausse de 0,5 % en 2014, soit trois fois moins qu'en 2013.

"La croissance du chiffre d'affaires dans l'aéronautique
à son plus bas niveau depuis 5 ans"

Pour expliquer de tels chiffres, Alain Di Crescenzo avance : "Les deux grands moteurs de croissance dans le département, que sont l'industrie et les services, n'ont pas contribué de manière aussi significative à l'activité de la Haute-Garonne."

Ainsi, dans l'industrie, la croissance reste soutenue avec + 4,5 % de chiffre d'affaires en 2014, mais reste inférieure aux années précédentes :  en moyenne entre 6 et 7,5 % au cours des trois dernières années. Plus particulièrement dans l'aéronautique, l'activité est passée de + 5,3 % en 2013 à + 2,9 % l'an dernier. "La croissance du chiffre d'affaires dans l'aéronautique est à son plus bas niveau depuis 5 ans", remarque Marie-Anne Hugo Magnan, chargée d'études à la CCI.

"Le niveau des carnets de commandes et la santé financière de la branche permettent aux entreprises de naviguer dans un environnement aux coûts d'approvisionnement toujours plus exigeants, aux marges plus resserrées et aux conditions de trésorerie tendues, analysent la CCI et la Banque de France. Le spatial se distingue avec des trajectoires plus hétérogènes et des craintes fondées sur un environnement concurrentiel exacerbé".

Les perspectives pour 2015 prévoient une accentuation de ce phénomène avec une quasi-stagnation de l'emploi industriel.

Décélération de l'activité dans les services

Grand pourvoyeur d'emplois dans le département, le secteur des services a vu également une décélération de son activité l'an dernier.

"Avec 1,6 % de croissance du chiffre d'affaires en 2014 contre 3 % en 2013 et 6 % en 2012, le secteur a connu une décélération de moitié de son rythme de croissance au cours des dernières années", note la CCI.

Cette branche des services regroupe une multitude d'activités très diverses : services industriels, hôtellerie, transports, services à la personne... Parmi les entreprises qui tirent leur épingle du jeu figurent les sociétés de conseil aux entreprises, avec une croissance supérieure à la moyenne du secteur.
Les services informatiques bénéficient désormais d'une croissance supérieure à celle de l'ingénierie, qui enregistre pour sa part une baisse de son activité.
À l'inverse, les services à la personne et les activités en lien avec le tourisme, comme les hôtels, cafés et restaurants, sont confrontés à une baisse de la demande en Haute-Garonne.

Le commerce et le BTP en régression

Le taux de croissance de l'activité commerciale haut-garonnaise est redevenu négatif en 2014 avec + 1,1 % de progression de son chiffre d'affaires et -0,8% de ses effectifs. Les commerces d'équipement du foyer sont particulièrement impactés. "Cette branche a vu son activité baisser de 12 % en 5 ans. Cela est dû à l'évolution démographique. Alors que le nombre de ménages qui s'installent dans le département était en hausse au cours des dernières années, ce chiffre a stagné l'an dernier", relève la CCI.

Du côté du BTP et de l'immobilier, la récession persiste avec - 1,3 % de chiffre d'affaires par rapport à 2013 et une chute des effectifs de 3 %. L'activité du secteur est à l'arrêt dans le département depuis 2011.

Les petites entreprises profitent moins de la croissance

Toutes les entreprises ne sont pas impactées de la même manière par cette "demande molle". Les entreprises de plus de 50 salariés enregistrent + 2,8 % de chiffre d'affaires par rapport à 2013. Du côté des PME, la croissance stagne. En revanche, parmi les TPE, le chiffre d'affaires des entreprises diminue de 1,7 % par rapport à 2013. Il y a donc bien un effet taille sur les performances de croissance.

"Dans les services, le seuil de 20 salariés est clivant entre les entreprises en croissance et celles qui sont en difficulté. Dans l'industrie, ce seuil se situe à 50 salariés", observe Anouk Déqué, présidente de la prospective à la CCI Toulouse 31 et présidente de la CGPME31.

Reprise de l'activité prévue pour 2015

Néanmoins, les perspectives de croissance s'annoncent meilleures pour 2015. L'étude de la CCI prévoit un chiffre d'affaires en progression de 1,9 % et une hausse de 1 % des effectifs cette année. Dans le détail, sont programmés : + 2,9 % de chiffre d'affaires dans l'industrie, + 2,6 % dans les services, + 0,7 % dans le commerce et + 0,2 % dans le BTP et l'immobilier.

En savoir plus

Menée par la CCI 31 et la Banque de France, l'étude a été réalisée d'après 1 700 questionnaires récoltés au mois de janvier 2015 auprès d'un échantillon d'entreprises ressortissantes de la CCI de Toulouse 31.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :