Le MEETT, l’immense parc des expositions de Toulouse, va enfin accueillir son premier show

Début juillet, le nouveau parc des expositions de Toulouse, le MEETT, proposera en son sein un festival inédit concocté par la filière événementielle toulousaine. Trois soirées de concerts avec des artistes nationaux et internationaux sont prévues. Cet événement donne le sourire aux organisateurs, privés de travail depuis plus d’un an, mais aussi à la ville de Toulouse, qui y voit (enfin) l’opportunité de faire rayonner sa nouvelle infrastructure dans toute la France.

7 mn

Le nouveau parc des expositions de Toulouse accueillera un festival inédit au début du mois de juillet 2021.
Le nouveau parc des expositions de Toulouse accueillera un festival inédit au début du mois de juillet 2021. (Crédits : Rémi Benoit)

C'est un secteur à l'arrêt depuis plus d'un an qui débordait d'envie de retrouver le chemin du travail. La filière événementielle toulousaine se réunit pour proposer trois soirées de concerts au nouveau parc des expositions de Toulouse, le MEETT, du 8 au 10 juillet 2021.

Lire aussi 3 mnMEETT sera le nom du nouveau Parc des Expositions

L'Essentiel Festival, premier événement de ce type en France depuis le déconfinement, a été préparé par l'association Unis-Sons avec le soutien des collectivités locales (Toulouse Métropole, la mairie de Toulouse, le conseil départemental et le conseil régional) et du groupe NRJ, qui s'est occupé de la programmation musicale. Pour l'occasion, 63 entreprises du secteur vont être mobilisées afin de proposer des soirées d'envergure aux 15.000 spectateurs attendus (sur présentation du pass sanitaire ou sous réserve de la réalisation d'un test antigénique sur place). Elles pourront pour cela s'appuyer sur les 25.000 m2 de l'aire d'exposition du MEETT, située en extérieur, contraintes sanitaires oblige.

Un événement symbolique à plusieurs titres

Coronavirus: un concert de 5.000 personnes organise a barcelone

Contrairement aux concerts-tests déjà réalisés à Paris ou Barcelone, l'Essentiel Festival se déroulera assis et avec un espacement d'une chaise entre chaque spectateur. (Crédits : Albert Gea)

Le projet a commencé à être discuté en décembre et s'est concrétisé en partie grâce au soutien de la mairie de Toulouse. Pour les organisateurs, c'est l'occasion de remettre les équipes en marche après plus d'un an d'inactivité. Pour la collectivité, c'est l'opportunité de faire rayonner Toulouse au niveau national.

C'est un événement exceptionnel que l'on doit au dynamisme des professionnels toulousains de l'événementiel qui ont beaucoup souffert. Leur activité a été à l'arrêt quasiment à 100%, ce qui n'est pas le cas de beaucoup de secteurs. Je trouve formidable qu'ils aient eu cette idée du rebond, pas seulement pour demander des aides ou se plaindre, ce qu'ils auraient pu faire, mais pour imaginer un événement, pour être positif, pour proposer. Cela me paraissait donc normal d'être à leurs côtés pour les aider, d'autant que cela va faire parler de Toulouse", se réjouit le maire, Jean-Luc Moudenc.

L'enjeu n'est effectivement pas économique mais symbolique pour l'édile. Il s'agit là de remettre sur pieds un ensemble de professions très affectées par la crise sanitaire et d'envoyer un signal de reprise à l'opinion publique. Raison pour laquelle Toulouse Métropole a donné un coup de pouce aux organisateurs afin de faire baisser le prix du ticket d'entrée. Comptez 15 euros la place pour accéder à une journée de l'Essentiel Festival. Un tarif bien en deçà du prix réel du billet selon Jean-Luc Moudenc, qui a confirmé à La Tribune que le prix payé par les spectateurs aurait été, a minima, doublé sans ce soutien.

"Nous avons dégagé un budget de financement spécial de manière à faire baisser le prix du billet. Il y a un plateau artistique remarquable, donc si nous devions organiser ce concert au prix réel, cela coûterait beaucoup plus cher aux spectateurs. Le risque à ce moment-là aurait été que toute une partie du public ne vienne pas. Or, ce concert est conçu comme un concert de sortie de crise. Pendant plus d'un an, nous avons été privés de ces moments de plaisir, de bonheur, de musique. Des moments qui comptent dans l'épanouissement de chacun. Il me paraissait donc important pour marquer le coup, pour écrire une nouvelle page, qu'un événement comme celui là soit accessible au plus grand nombre. Pour cela, il fallait que les collectivités viennent au financement pour qu'il y ai un prix battant tous les records", explique l'élu.

En conséquence, les retombées économiques relatives à l'organisation de ce festival sont difficiles à estimer du fait de la confidentialité du coût nécessaire à la préparation de cet événement, qui comptera des artistes connus nationalement et internationalement.

Ce soutien est en tout cas bienvenu pour le président de l'association Unis-Sons, Pierre Garrigues, qui a affirmé avoir rencontré des difficultés à trouver des financements lorsque le projet a été mis en place.

Un festival qui a des airs d'inauguration

MEETT

L'aire extérieure de 25.000 m2 où se déroulera l'Essentiel Festival (Crédits : Rémi Benoit).

Et Toulouse Métropole y trouve son compte. Car le MEETT, dont la construction s'est achevée en 2020, n'avait jamais pu être inauguré à cause de la pandémie de la Covid-19, bien que trois salons aient pu y être organisés. Une majorité d'habitants de la métropole ne le connaît donc pas, ou peu. Le nouveau parc des expositions est pourtant destiné à faire rayonner la Ville rose et son agglomération à l'international afin d'augmenter son attractivité.

Situé sur les communes d'Aussonne et de Beauzelle, le MEETT est équipé, en plus de l'aire extérieure, d'un centre de conventions et de congrès de 15.000 m2 et d'un hall d'expositions de 40.000 m2. Le lieu fait donc 95.000 m2 au total, ce qui permet à Toulouse de passer du 7ème rang au niveau national (hors Paris) à la troisième place en ce qui concerne la capacité d'accueil d'événements. Il était donc temps que les 300 millions d'euros HT dépensés pour la construction de ce lieu qui se destine à être incontournable servent à l'organisation d'un événement d'ampleur.

Ce lieu est une évidence parce que c'est un lieu qui a été fermé avant d'être inauguré. Quand nous parlons d'Essentiel Festival, nous parlons de remettre nos métiers essentiels à l'honneur. Pour moi, le faire dans ce lieu est très emblématique. Et puis c'est l'endroit le plus adapté pour réunir toutes les conditions sanitaires pour accueillir du public cet été. Il coche donc toutes les cases, cela ne pouvait être que là.

Pierre Garrigues, président de l'association Unis-Sons

Le président de Toulouse Métropole et maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc se réjouit donc que "la vie commence enfin à s'infiltrer dans ce bâtiment".

Un événement amené à se pérenniser dans le temps ?

D'autant que l'aventure devrait se répéter dès l'année prochaine. L'Essentiel Festival, avec sa dénomination riche d'histoires, est amené à être reconduit chaque année en cas de succès. De là à devenir un événement incontournable de la Ville rose ?

"Je n'aurai pas la prétention de dire que cet événement va devenir un grand événement pour la ville. Je pense qu'un événement ne se décrète pas, cela se construit. Il faut proposer quelque chose. Pour autant, nous avons pour souhait de le pérenniser parce que pour nous c'est un marqueur important dans nos vies personnelles et d'entreprise. Avec ce marqueur, on clôture une année qui a été terrible pour tout le monde mais également pour notre secteur d'activité en particulier, cet événement nous remet sur des choses positives et nous garderas unis", estime Pierre Garrigues, président de l'association Unis-Sons.

Lire aussi 4 mnEn images : le MEETT, finalisé à 85%, sera hors norme

Si vingt artistes ont déjà confirmé leur présence sur la scène du MEETT, de Clara Luciani en passant par Bob Sinclar, Eddy de Pretto ou Patrick Bruel, d'autres pourraient venir se greffer à la programmation dans les prochaines semaines. À noter que des pré-concerts seront organisés avec des artistes locaux. La billetterie est dès à présent ouverte sur le site de l'Essentiel Festival, avec une mise en vente phasée afin que tout un chacun puisse avoir sa chance d'accéder à l'événement.

Lire aussi 5 mnCovid-19 : quel avenir pour le MEETT, le nouveau parc des expos de Toulouse ?

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.