Le CREPS de Toulouse rénové pour accueillir les athlètes des JO 2024

 |   |  547  mots
Le CREPS de Toulouse va totalement changer de visage à l'occasion des Jeux Olympiques 2024.
Le CREPS de Toulouse va totalement changer de visage à l'occasion des Jeux Olympiques 2024. (Crédits : Agence Seuil Architecture)
Tout comme les sites de Montpellier et de Font-Romeu, le CREPS de Toulouse fait l'objet d'une rénovation importante pour accueillir notamment des athlètes en préparation pour les JO 2024 de Paris. Ainsi, l'enveloppe de plus de 12 millions d'euros débloquée par la Région Occitanie doit permettre d'augmenter la capacité d'hébergement. Découverte, en images, du chantier.

Depuis la loi NOTRe de 2015, qui a notamment redessiné la carte des Régions, ce sont ces mêmes Conseils régionaux qui ont à leur charge la gestion des Centres de Ressources, d'Expertise et de Performance Sportive. Plus communément appelés CREPS, la région Occitanie en compte deux, à Toulouse et Montpellier, voire trois si on y ajoute le Centre d'entrainement de Font-Romeu.

Tous les trois vont faire l'objet d'aménagements divers à hauteur de 32,5 millions d'euros, dont 12,5 millions rien que pour l'établissement toulousain. Une enveloppe d'une douzaine de millions d'euros qui comprend un soutien d'un million d'euros de l'Agence Nationale du Sport.

nouveau creps toulouse

Les travaux ont bien avancé sur le site du CREPS de Toulouse (Crédits : Rémi Benoit).

"Avec ces investissements, nous voulons faire de la Région Occitanie un véritable camp de base arrière dans l'optique des Jeux Olympiques 2024 de Paris. Ainsi, à Toulouse, nous allons désormais accueillir le pôle France de beach volley, ce qui nécessite des équipements dédiés", présente Kamal Chibli, vice-président d'Occitanie en charge de l'Éducation, de la Jeunesse et du Sport.

Ainsi, l'enveloppe dédiée à Toulouse comprend un investissement de trois millions d'euros pour équiper le CREPS d'une halle chauffée couverte et de deux nouveaux terrains extérieurs de beach volley.

Augmentation de la capacité d'hébergement

Néanmoins, les travaux actuellement en cours de réalisation, n'ont pas seulement pour objet d'installer de nouvelles infrastructures sportives. L'ambition de la collectivité locale est également d'améliorer le confort de vie des sportifs qui s'exercent au sein du site quotidiennement et d'accueillir des délégations en préparation pour les JO 2024 de Paris.

nouveau creps toulouse

Les travaux doivent être terminées d'ici un an (Crédits : Rémi Benoit).

"Nous avions de gros problèmes de logement de nos athlètes qui vont être résolus grâce à ce chantier. Le centre passe d'une capacité de 191 à 281 lits. Ainsi, nous serons en capacité désormais de pouvoir accueillir d'importantes délégations, qui pourraient venir sur Toulouse pour préparer les Jeux Olympiques 2024. De plus, ce nouveau bâtiment va nous permettre de réunir tous nos services administratifs, aujourd'hui séparés en trois lieux", se réjouit Muriel Roth, la directrice du CREPS de Toulouse.

nouveau creps toulouse

Près de 50 nouvelles chambres vont voir le jour sur place (Crédits : Rémi Benoit).

Ce nouveau lieu, qui sera baptisé "Fair Play", comportera 45 chambres de deux personnes avec salle de bain privative, mais aussi trois pièces de vie communes avec vue sur le grand parc du CREPS. "Nous avons voulu en faire un lieu moderne et ouvert sur les boulevards", commente Céline Marchi, du cabinet Seuil Architecture qui a pensé le projet. Il est ainsi prévu une livraison du bâtiment en octobre 2020, pour une fin de chantier totale estimée à fin janvier 2021.

nouveau creps toulouse

Projection de ce que sera l'intérieur du bâtiment "Fair Play" (Crédits : Agence Seuil Architecture).

De bon augure pour l'avenir des sportifs régionaux, alors que la Région Occitanie vient d'obtenir le label "Terre de Jeux 2024" de la part du comité Paris 2024. Une distinction qui va lui permettre notamment de débloquer des fonds pour améliorer les infrastructures sportives de son territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2020 à 17:28 :
12 millions pour le beach-volley ? vivent les j.o. !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :