Cinq milliards pour accompagner l’agriculture d’Occitanie

 |   |  554  mots
L'agroalimentaire est le premier secteur d'emplois en Occitanie.
L'agroalimentaire est le premier secteur d'emplois en Occitanie. (Crédits : Rémi Benoit)
Le gouvernement a récemment présenté aux acteurs régionaux le volet agricole du Grand plan d'investissement, doté de cinq milliards d'euros. Composé de 19 mesures, il doit permettre de soutenir la filière agricole d'Occitanie pour reconquérir le marché français notamment. La préfecture va mettre en place un comité pour suivre son application sur la région.

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, c'est désormais une réalité. Le candidat à l'élection présidentielle avait promis un Grand plan d'investissement (GPI) de 57 milliards d'euros pour mener diverses réformes et projets s'il était élu, entre 2018 et 2022. Annoncé officiellement en juillet 2017, il a depuis été présenté dans le détail.

Celui-ci contient une enveloppe de cinq milliards d'euros destinée à l'agriculture française sous toutes ses formes (pêche, forêt, agroalimentaire, etc). L'objectif est de relancer une profession souffrant de la concurrence étrangère et des évolutions réglementaires du marché régulière, tout en développant des pratiques innovantes. Pour rappel, la France est la deuxième puissance agricole mondiale derrière les États-Unis.

Ainsi, pour flécher les priorités de ces nouveaux financements, le gouvernement a organisé les États généraux de l'alimentation qui se sont déroulés de juillet à décembre 2017. Cette initiative a permis d'engager le débat entre élus, consommateurs, producteurs et distributeurs, permettant par la suite l'élaboration de 19 mesures pour ce volet agricole du GPI.

"Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a confié une mission d'ambassadeur à Olivier Allain afin de faire connaître les outils et les financements mobilisables par les professionnels en région pour soutenir leurs efforts de transformation et contribuer à l'émergence de nouveaux projets. À l'invitation du préfet de région Occitanie, celui-ci a participé à une réunion le 20 novembre 2018 à Toulouse, rassemblant le Conseil régional, plus d'une centaine de responsables économiques des filières régionales agricoles, agroalimentaire et forêt-bois, ainsi que les opérateurs régionaux du GPI (BPI-France, ADEME, CDC, Agences de l'Eau, FranceAgriMer)", précise dans un communiqué la préfecture de la région Occitanie.

Premier secteur d'emplois d'Occitanie

Parmi les mesures présentées, y figure un dispositif nouveau. Afin d'encourager des jeunes à s'orienter vers l'agriculture et à acquérir des terres, l'État se porte garant au lancement de l'activité jusqu'à 200 000 euros. C'est l'un des accompagnements phares de ce GPI en faveur des agriculteurs, qui contient également de nombreuses subventions nouvelles à travers des appels à projets.

"Nous devons essayer de monter en gamme sur nos produits car nous ne pouvons pas rivaliser avec les prix pratiqués par nos concurrents étrangers. Cela doit nous permettre de reconquérir le marché français, qui privilégie des produits importés et moins chers. L'État va nous y aider à travers une loi qui oblige les collectivités locales à proposer 50% de produits bio et locaux dans leurs restaurations collectives (établissements scolaires notamment) d'ici 2022", explique Olivier Allain, éleveur et vice-président de la Région Bretagne en charge de l'agriculture.

Par ailleurs, la Région Occitanie est déjà engagée dans cette démarche à travers les cantines de ses lycées afin de soutenir sa filière agricole. Cette dernière génère pas moins de 22 milliards d'euros de chiffre d'affaires selon la Draaf Occitanie, grâce à 75 000 exploitations qui engendrent 165 000 emplois. Par conséquent, l'agroalimentaire est le premier secteur d'emplois régional devant l'aéronautique et le tourisme.

"Un comité de pilotage sera mis en place par la préfecture de région, avec l'appui de  la Draaf et des opérateurs du GPI, pour suivre la mise en oeuvre de ce plan en Occitanie", ajoute la préfecture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :