Quelles sont les plus grosses fortunes en Occitanie en 2018 ?

 |   |  641  mots
Selon Challenges, Olivier Sadran le patron du TFC aurait la 252 ème fortune professionnelle française.
Selon Challenges, Olivier Sadran le patron du TFC aurait la 252 ème fortune professionnelle française. (Crédits : Rémi Benoit)
L’hebdomadaire économique Challenges a dévoilé dans son dernier numéro paru cette semaine son traditionnel classement des 500 plus importantes fortunes françaises. Pour la 23ème édition de ce classement, la région Occitanie dispose de quelques représentants solides. Mohed Altrad, dirigeant de la société du même nom et président du club de rugby de Montpellier, domine ce classement régional.

Ils sont 500 et leur patrimoine rassemblé pèse au total pour 650 milliards d'euros, l'équivalent de 30 % du PIB de la France. Il s'agit ni plus ni moins de l'édition 2018 du classement des 500 plus importantes fortunes françaises publié par le magazine économique Challenges. Parue cette semaine, la 23ème édition de ce classement est dominée sans surprise par Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH. Sa fortune est ainsi estimée à plus de 73 milliards d'euros.

Le premier représentant de la région Occitanie ne figure qu'à la 30ème position de ce classement national, après avoir occupé la 36ème en 2017. Il s'agit de Mohed Altrad. L'homme, président du club de rugby de Montpellier, le MHR, est aussi le dirigeant de l'entreprise qui porte son nom.

Lire aussi : Mohed Altrad, entrepreneur mondial de l'année 2015, se livre sans détour

En seconde position, au niveau régional, mais 77ème en France, on retrouve Frédéric Gervoson et la famille Chapoulart, fondateurs et propriétaires de l'enseigne agroalimentaire Andros. Basée à Biars-sur-Cère, dans le Lot (46), les fabricants de desserts réalisent un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros environ chaque année.

Pour compléter le podium occitan, le Toulousain Gérard Teychené occupe la 3ème place avec une fortune professionnelle estimée à 800 millions d'euros en 2018 (114ème fortune française). Président du groupe la Financière Teychené spécialisé dans l'immobilier, l'homme apparaît pour la dernière fois dans ce classement puisqu'il va devenir un citoyen belge.

Olivier Sadran recule

Propriétaire du groupe hôtelier Privilège, la Catalane Marie Farines dirige pas moins de 42 hôtels. Une activité qui lui permet d'avoir une fortune estimée à 600 millions d'euros cette année. Par ailleurs, elle est la 153ème fortune professionnelle française.

Derrière, Patrick Poirrier occupe la 180ème place du classement national. Le dirigeant du groupe Cémoi, spécialisé dans l'agroalimentaire et basé à Perpignan (66), dispose d'une fortune évaluée à 500 millions d'euros.

Avec 425 millions d'euros, le PDG-fondateur de Figeac Aéro, Jean-Claude Maillard se retrouve à la 209ème place au niveau national en 2018, après avoir occupé la 182ème position l'année passée.

Lui aussi fait un recul au classement national de 16 places cette année. Il s'agit d'Olivier Sadran, le président du Toulouse Football Club et président du groupe Newrest, spécialisé dans la restauration collective avec un chiffre d'affaires de 1,3 milliards d'euros chaque année. Sa fortune professionnelle estimée quant à elle à 360 millions d'euros le place en 252ème position.

Lire aussi : Olivier Sadran : " À Toulouse, on cumule un certain nombre de désavantages "

Lire aussi : TFC : un nouvel actionnaire va entrer au capital

Sigfox entre dans la danse

Un peu plus loin, les Toulousains Philippe et Pierre-Georges Chausson occupent la 276ème positon de ce classement. Ce duo qui dirige l'entreprise Chausson Matériaux, un distributeur de matériaux pour le BTP, dispose d'une fortune professionnelle estimée à 330 millions d'euros.

Se placent en 341ème position, les deux fondateurs de Sigfox, Ludovic Le Moan et Christophe Fourtet, avec une fortune de 250 millions d'euros. Les leaders mondiaux de l'Internet des objets font ainsi leur entrée dans ce classement.

En 428ème place, on retrouve les Aveyronnais Eric et Georges-Henri Bousquet, actionnaires majoritaires de l'agence de pub New Business. Leur fortune est estimée à 180 millions d'euros.

Pour terminer, Olivier Nicollin occupe la 473ème position de ce classement avec le groupe portant son nom. Après le décès de son père en 2017, emblématique président du club de football de Montpellier, il a pris la tête du numéro 3 français du nettoyage. La fortune professionnelle de la famille Nicollin est évaluée à 150 millions d'euros.

Pour rappel, ce classement évalue uniquement la fortune professionnelle de ses figurants et ne prend donc pas en compte les biens immobiliers, les œuvres d'arts, etc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/07/2018 à 10:27 :
Pourquoi oublie-t-on toujours la famille Baylet ? Je ne comprends pas

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :