Vers un ralentissement de la croissance économique en Occitanie ?

 |   |  497  mots
L'antenne régionale Occitanie de la Banque de France estime que la croissance régionale et nationale va ralentir en 2018.
L'antenne régionale Occitanie de la Banque de France estime que la croissance régionale et nationale va ralentir en 2018. (Crédits : Laurent Cerino / REA)
À l’occasion de la remise du rapport annuel sur la France et la zone du gouverneur de la Banque de France au Président de la République, le directeur régional Occitanie de la Banque de France, Maxime Maury, a tenu à faire un point sur l’économie régionale. Selon lui, les prévisions de croissance pour la l’Hexagone et la région vont devoir être revues légèrement à la baisse pour l’année 2018.

Après la belle année 2017 concernant la croissance économique dans la région Occitanie et en France, 2018 sera-t-elle l'année du ralentissement ? En effet, l'année dernière le PIB national a progressé de +2,3 %, un dynamisme ressenti sur l'écosystème régional. Mais cette année, un tel niveau de croissance ne sera pas au rendez-vous selon la Banque de France.

"À travers nos enquêtes de conjoncture régionale depuis plusieurs mois, et notamment depuis février, on constate un ralentissement voire un tassement de l'indice du climat des affaires en région, qui reste malgré tout à un niveau satisfaisant. C'est quelque chose qui interpelle et qui confirme la révision des prévisions de croissance à la baisse pour l'année 2018", explique Pascal Robert, chargé de mission économique au sein de la direction régionale Occitanie de la Banque de France.

Comme on peut le constater sur le graphique ci-dessus réalisé par la Banque de France, le climat des affaires de l'industrie en Occitanie a fléchi d'un point entre mai 2017 et mai 2018, passant de 105 à 104. Un constat tout aussi valable sur la scène nationale où il est passé de 102 à 100 sur la même période. Du côté des services marchands, le tableau est identique. Le climat des affaires a perdu un point en un an pour passer à 102, tout comme au niveau national où l'indice a baissé de 102 à 101.

"Nous avons quand même une courbe qui est au-dessus de la moyenne de longue période, il ne faut donc pas que les nuages empêchent de voir que le ciel est encore bleu", se permet d'imager Maxime Maury.

Une croissance de +1,7 % selon l'Insee

Face à cette inquiétude (ou scepticisme) naissant sur le marché des affaires régional et national, la croissance économique française devrait connaître un coup de mou. D'après l'Insee, elle devrait nettement décélérer en 2018, pour atteindre à la fin de l'année + 1,7 %. De ce fait, la Banque de France avait envisagé une croissance de +4% dans les secteurs de l'industrie, des services et du bâtiment dans la région, mais par conséquent ces prévisions devraient être revues à la baisse.

"Au vu de nos enquêtes mensuelles, il semblerait que l'on soit en-dessous de ces prévisions à l'exception du secteur du bâtiment et des travaux publics où les carnets de commandes sont bien remplis", lance Pascal Robert.

"Dès septembre, nous allons réactualiser nos prévisions et je suis sûr que le ralentissement de la croissance au niveau national se verra également au niveau régional. Mais j'ai tendance à penser que l'activité économique en Occitanie résiste plutôt bien grâce à ces gros moteurs de croissance comme l'aéronautique", ajoute Maxime Maury.

Est-ce la réalité ? En tout cas au niveau des crédits alloués aux entreprises à la fin du mois d'avril, leur montant total est en augmentation de +6,1 % dans la région Occitanie, contre seulement + 5,2 % sur le plan national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :