Toulouse, plus attractive que Montpellier selon l'Insee

 |   |  280  mots
Place de la Comédie à Montpellier / place Saint-Étienne à Toulouse
Place de la Comédie à Montpellier / place Saint-Étienne à Toulouse (Crédits : Christine Caville / Rémi Benoit)
La région Occitanie est l’une des plus attractives de France selon l'Insee, avec un dynamisme marqué par l’agglomération toulousaine, qui concentre à elle seule plus d’un tiers de la croissance démographique de la région. Montpellier n’est pas en reste avec 6 900 nouveaux habitants par an dans son agglomération.

Vivre à Toulouse ou à Montpellier ? La question taraude chaque année un grand nombre de personnes extérieures à notre région, attirés sans doute par le climat du sud, la proximité de la mer et de la montagne. Mais, à la fin, Toulouse gagne le match. La Ville rose a enregistré 7 999 nouveaux habitants entre 2013 et 2014, contre 3 234 la même année pour Montpellier. Sur cette période, la quatrième ville de France s'affiche donc comme la plus dynamique de France, celle qui attire le plus de nouveaux habitants : Paris a perdu au même moment 9 176 habitants, Marseille en a gagné 2 727 et Lyon 5 900.

Ces chiffres sont ceux rendus publics par l'Insee en ce début d'année 2017 mais ils relèvent de l'observation de l'évolution démographique sur 5 ans : entre 2009 et 2014.

Sur 5 ans, l'écart s'estompe

Si l'on regarde cependant la moyenne des années observées, l'écart s'estompe entre les deux grandes villes d'Occitanie. En effet, Toulouse a gagné en moyenne 5 200 habitants par an, contre 4 000 pour Montpellier.

Dans le détail, les communes de la banlieue toulousaine sont restées dynamiques. En particulier Colomiers, deuxième commune du département de Haute-Garonne, qui a gagné en moyenne 850 habitants par an, mais aussi Ramonville-Saint-Agne (+ 3,8 %), Castanet-Tolosan (+ 2,7 %) et Balma (+ 2,9 %).

Dans l'agglomération montpelliéraine, ce sont les communes de Castelnau-le-Lez, Jacou et Juvignac qui ont attiré le plus, avec des croissances démographiques supérieures à 3,5 % sur la période étudiée.

Autre enseignement de cette étude de l'Insee : partout les villes moyennes continuent de gagner de la population. C'est le cas en Haute-Garonne pour Saint-Gaudens (+ 0,4 %), Fonsorbes (+ 2,4 %) et Castelnau-d'Estrétefonds (+ 2,1 %). Dans l'Hérault, on peut citer Agde (+ 1,7 %), Béziers (+ 1,3 %) et Sète (+ 1 %).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2017 à 19:50 :
Toulouse a d'énormes atouts, notamment economiques, mais évoquer la qualité du climat ou la proximité de la merest clairement abusif.
a écrit le 04/01/2017 à 13:46 :
Le plus important est de savoir laquelle de ces 2 villes Toulouse ou Montpellier offre le plus de débouché en matières de perspectives d'emploi car de nombreuses personnes se sont installées à Bordeaux pour le cadre de vie et l'attractivité des prix de l'immobilier mais sont obligées de faire la navette Bordeaux -Paris pour trouver du travail.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :