Les 21 Toulousains qui contribuent au débat sur le changement climatique (1/2)

 |   |  1165  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Ils sont chercheurs, élus, responsables associatifs ou représentants du monde économique... Chacun à leur manière, à quelques semaines de l’ouverture de la COP21 à Paris, ces Toulousains contribuent aux débats sur le changement climatique. Première partie de cette série de portraits.

Initialement réservé à nos abonnés, nous vous proposons de découvrir cet article gratuitement. Pour profitez chaque jour de tous nos articles, abonnez-vous à notre Édition Quotidienne Numérique.

L'enjeu est de taille. Du 30 novembre au 11 décembre, Paris accueille les 40 000 participants de la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, la COP21. Un rendez-vous qui doit permettre d'aboutir à un accord international sur le climat, imaginé par les organisateurs comme à la fois "universel et durable". L'objectif : engager de façon concertée une nouvelle trajectoire de développement économique permettant de limiter à deux degrés le réchauffement climatique par rapport à l'ère préindustrielle.

Durant ces quelques jours, le monde entier aura ainsi les yeux rivés sur la France. Et si les regards sont tout naturellement amenés à se braquer sur les négociations parisiennes, à quelques centaines de kilomètres de là, en Midi-Pyrénées, des personnalités pourraient bien peser - directement ou indirectement - dans les débats.

Responsables politiques, représentants du monde économique, acteurs associatifs et, bien entendu, chercheurs... : zoom sur ces 21 Toulousains qui contribuent, chacun à leur manière, à la lutte contre le réchauffement climatique.

Politiques

Françoise Dedieu-Casties

Actuelle vice-présidente du Conseil régional de Midi-Pyrénées en charge du développement durable, de l'environnement, de l'économie sociale et solidaire, et de la transition énergétique, Françoise Dedieu-Casties est engagée depuis 1978 dans des actions militantes, associatives et politiques "pour la défense et la protection de l'environnement dans un souci d'écologie humaine", résume-t-elle. Cette ancienne enseignante a notamment présidé la commission Environnement de la communauté de communes du Volvestre de 1996 à 2001 et l'Agence régionale pour l'environnement de 2004 à 2010.

Françoise Dedieu-Casties

Gérard Poujade

L'homme a fait parler de lui en mai dernier en démissionnant du parti socialiste, dénonçant "un écart trop important entre les postures prises par le PS en son sein et lorsqu'il est au gouvernement". Maire du Séquestre (Tarn) et vice-président du Conseil régional de Midi-Pyrénées en charge du sport et de la vie associative, Gérard Poujade est par ailleurs président de l'Arpe Midi-Pyrénées. La mission de cette agence régionale du développement durable : accompagner 42 collectivités du territoire pour préparer un avenir durable des territoires.

Gérard Poujade

Élisabeth Toutut-Picard

"À travers le Plan climat énergie territorial de la métropole, nous allons poursuivre notre politique d'atténuation des effets du réchauffement climatique tout en rajoutant un volet : l'adaptation aux effets du réchauffement climatique", explique Élisabeth Toutut-Picard. Adjointe au maire de Toulouse en charge du développement durable et présidente de la commission développement durable, environnement et énergie de Toulouse Métropole,
celle qui est par ailleurs chargée du développement durable au CHU de Toulouse entend positionner la Ville rose comme un "pôle d'excellence climat".

Élisabeth Toutut-Picard

Citoyens

Antoine Chardonny

Antoine Chardonny insiste : s'il est le coordinateur d'Alternatiba Toulouse, le succès de ce "village de solutions pour le climat", qui a rassemblé 35 000 personnes à Toulouse en septembre dernier, revient "avant tout aux 400 bénévoles impliqués dans l'organisation". Lui-même ancien bénévole du collectif (il n'est salarié que depuis juillet), le jeune homme est investi dans des actions sociales et solidaires depuis ses études d'urbanisme. Son engagement, il le conçoit aussi comme un moyen de construire un parcours professionnel en lien avec ses valeurs. Son objectif, désormais : poursuivre la dynamique impulsée par l'événement dont il a été la cheville ouvrière. Alternatiba Toulouse participera au Village mondial des alternatives, qui se déroule à Montreuil les 5 et 6 décembre, dans la perspective de la COP21.

Antoine Chardonny

Antoine Chardonny, à droite sur la photo.

Geneviève Azam

Maître de conférences en économie à l'université Toulouse Jean Jaurès, Geneviève Azam a rejoint à sa création en 1998 l'Association pour la taxation des transactions financières
et pour l'action citoyenne (Attac). Elle fait aujourd'hui partie de son conseil scientifique. Depuis 2008, cette universitaire participe à toutes les négociations sur le climat en tant que conciliatrice. Et elle ne cache pas son inquiétude à l'approche de la COP21. Une conférence à laquelle elle participera à travers l'implication d'Attac, membre de la Coalition Climat 21, qui regroupe 120 associations et syndicats. Geneviève Azam a tout récemment co-écrit l'ouvrage Crime climatique stop ! (Éditions du Seuil).

Geneviève Azam

Entreprises

 Sylvain Boucher

Il a pris en janvier dernier la présidence du pôle de compétitivité Eau, qui fédère les acteurs de la filière eau des régions Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et Paca. Sylvain Boucher, diplômé de l'École nationale des ponts et chaussées, a longtemps travaillé dans le secteur public - au sein du ministère de l'Équipement, dans des collectivités puis dans les services centraux de l'État - avant d'intégrer le groupe Veolia. Il est actuellement directeur de la délégation France et des collectivités publiques du groupe. Le pôle Eau compte aujourd'hui 148 membres.

Sylvain Boucher

André Joffre

L'homme multiplie les casquettes. Avec un fil rouge : celui de l'énergie. Président du pôle de compétitivité Derbi, qui réunit les acteurs des énergies renouvelables en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, André Joffre est également le PDG de la société d'études techniques Tecsol (47 salariés). Cet ingénieur de l'École des Arts et Métiers, par ailleurs titulaire d'un DEA en génie mécanique, est également vice-président d'Enerplan, le syndicat professionnel de l'énergie solaire. Il préside par ailleurs les commissions environnement et innovation de la CCI Languedoc-Roussillon.

André Joffre

Carole Maurage

S'il fallait un seul mot pour résumer Carole Maurage, ce serait "innovation". Cette ancienne professeure d'anglais pilote l'initiative Climate Change Challenge (C3), lancée par La Mêlée, Météo-France, l'IGN, le Cnes, Etalab et le Muséum national d'histoire naturelle. Ce challenge national mobilise l'intelligence collective et les données ouvertes pour imaginer des solutions innovantes en faveur du climat. Carole Maurage dirige par ailleurs depuis 2014 le Laboratoire des usages, structure d'innovation ouverte portée par La Mêlée avec Toulouse Métropole.

Carole Maurage

Daniel Segonds

Daniel Segonds préside le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation depuis 2014.
Président du conseil de surveillance du semencier RAGT, cet ingénieur agronome a par ailleurs présidé, entre 2011 et 2014, le Groupement national interprofessionnel des semences et plans. À la tête d'Agri Sud-Ouest Innovation, pôle qui compte 300 adhérents en Midi-Pyrénées et Aquitaine, il œuvre désormais à l'identification et l'accompagnement de projets de R&D dans les domaines de l'agriculture, de l'agroalimentaire et des agro-ressources. L'homme, qui rappelle que "l'agriculture est responsable de 20 % des émissions de gaz à effets de serre", mise sur plusieurs solutions susceptibles d'atténuer les effets du réchauffement climatique : la limitation des engrais azotés, l'évolution des techniques culturales, l'amélioration des processus d'irrigation, ou encore la génomique.

Daniel Segonds

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :