Élu à Labège mais contre le PLB : Gabriel Bouissou ne craint pas la polémique

Qui a dit qu'au Sicoval, tout le monde voulait le PLB ? Gabriel Bouissou, conseiller municipal d'opposition à Labège (sans étiquette), se positionne résolument contre le prolongement de la ligne B du métro à Labège. Il se dit représentatif d'une "majorité silencieuse", même si au sein du Sicoval, on entend peu d'opposition au projet. Gabriel Bouissou dénonce à la fois le financement, le tracé et les conséquences économiques du PLB. Alors que les résultats de l'enquête publique sont attendus le 9 septembre, l'élu assure que ce projet est une "gageure". Interview.

4 mn

Gabriel Bouissou, élu à Labège, est contre le PLB
Gabriel Bouissou, élu à Labège, est contre le PLB (Crédits : DR)

Vous avancez plusieurs arguments pour renoncer au PLB, le premier concerne le financement. N'est-il pourtant pas bouclé ?
Non, contrairement à ce qui est annoncé, le financement n'est pas bouclé. Tout d'abord, le PLB ne va pas coûter 373 millions d'euros comme cela a été dit, mais 392 millions d'euros. Tout simplement parce que le financement avait été calculé en 2011 et que les prix ont évolué depuis. Qui va financer la différence, à savoir 18 millions d'euros ?

Existe-t-il, selon vous, d'autres incertitudes sur ce financement ?
Je me demande quand le Conseil départemental va voter l'enveloppe de 40 millions d'euros prévue au budget. Par ailleurs, sur l'emprunt de 74,5 millions d'euros du Sicoval, personne n'a précisé avec quelles recettes cet emprunt serait remboursé. Je rappelle que le budget actuel et à venir est très contraint avec la baisse des dotations de l'État.

Enfin, sur le foncier, le calcul est aberrant : il est prévu que la taxe sur le foncier bâti de l'Innopole perçue par Labège soit dévolue au financement du métro. Comment la commune va-t-elle financer son budget sans cette source de revenus, tout en assumant l'accueil d'une nouvelle population, puisque 1 500 logements sont prévus ? Comment financer les services publics que vont réclamer ces nouveaux habitants ? Tout ça pour 5 kilomètres...

Le Sicoval compte aussi sur la vente de terrains pour 26 millions d'euros...
Ils ne les auront jamais. Compte tenu du prix du mètre carré, il faudrait vendre plus de 73 000 mètres carrés. À titre de comparaison, l'immeuble de Berger Levrault fait 6 700 m2. D'ailleurs, le nouveau siège de Berger Levrault a rapporté 1,6 million d'euros qui a déjà été consommé !

Pourquoi le tracé proposé ne vous convient pas ?
Je ne vois aucun intérêt à brancher le premier pole économique de la région qu'est Labège-Innopole à des quartiers qui n'ont pas de valeur ajoutée. Rangeuil par exemple, a un intérêt social avec les étudiants, mais pas d'intérêt économique. Le PLB est-il fait pour amener les étudiants au Bikini de Ramonville ? Non, soyons sérieux. La future gare TGV ou l'aéroport sont beaucoup plus intéressants économiquement. Si on veut développer économiquement le quartier Labège Innopole, il doit être bien "branché". Par ailleurs, d'où viennent les personnes qui travaillent sur l'Innopole : prennent-elles le périphérique intérieur (Empalot, Rangueil) ou extérieur (Montaudran, Gare Matabiau, Jean Rieux) ? Pour ma part, la deuxième proposition est plus probable... Il faut donc ouvrir vers l'est pour désengorger le Palays, pas vers l'ouest comme c'est prévu par le PLB.

Vous craignez également que le PLB déséquilibre le territoire, pourquoi ?
En effet, j'insiste beaucoup sur ce point. Le PLB crée un déséquilibre économique entre le nord du Sicoval (Labège, Ramonville, etc.) et le sud (Baziège, Fourquevaux, Montgiscard, Ayguevives...). Il faut savoir que Labège représente la moitié des ressources du Sicoval, il est donc évident que le maire de Labège et ancien président du Sicoval Claude Ducert a tout intérêt à voir arriver le PLB financé par le Sicoval. Mais les communes du sud, elles, réclament des subventions pour financer leurs propres projets, comme la Zac du Rivel à Baziège par exemple. Si le Sicoval réalise l'investissement de 141 millions d'euros prévu pour le PLB, c'est autant en moins sur le budget pour ces petites communes.

Le président du Sicoval, Jacques Oberti, est lui-même maire d'Ayguevives, une commune du sud Sicoval...
Jacques Oberti a été poussé politiquement par les socialistes pour prendre la présidence du Sicoval, mais je pense que sa position est très délicate !

Pensez-vous que les opposants au PLB sont nombreux au Sicoval ?
Oui, il n'y a pas du tout d'unanimité au Sicoval sur le PLB, contrairement à ce qui est clamé partout. Plusieurs élus sont contre.

Pourquoi n'entend-on pas ces opposants ?
Ils ne peuvent pas aller contre l'exécutif ! C'est politique. Les maires qui attendent des subventions ne peuvent pas s'opposer au Sicoval, alors ils disent qu'il sont pour le PLB.

Que proposez-vous comme solution ?
La 3e ligne de métro proposée par Jean-Luc Moudenc me paraît pertinente. En attendant, il faudrait partager avec les voitures la ligne de bus LMSE Ramonville-Saint-Orens. Il faut aussi mieux cadencer la ligne TER Toulouse-Carcassonne qui passe par Labège, en y ajoutant des navettes qui irrigueraient l'Innopole. Quant au parc technologique du Canal à Ramonville, il suffit de mettre en place des navettes depuis l'arrivée actuelle du métro.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.