Tourisme d'affaires : Europa Organisation veut doubler de taille d'ici à 2020

 |   |  807  mots
Marc Doncieux lors de la Matinale qui s'est déroulée au Casino Théâtre Barrière à Toulouse
Marc Doncieux lors de la Matinale qui s'est déroulée au Casino Théâtre Barrière à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Marc Doncieux dirige depuis Toulouse Europa Organisation, qu'il a fondée à l'âge de 23 ans alors qu'il était encore étudiant en droit. Aujourd'hui son entreprise est leader dans l'organisation de congrès dans le monde entier. Il était ce 8 décembre l'invité de la Matinale organisée par La Tribune-Objectif News à Toulouse. L'occasion pour ce patron "curieux de tout "et "européen convaincu" de revenir sur son parcours, d'expliquer la stratégie de son entreprise et ses ambitions pour Toulouse en matière de tourisme d'affaires.

Le droit mène à tout ! Ce n'est pas Marc Doncieux qui contredira l'adage. À 21 ans, inscrit en fac de droit à Toulouse, le jeune homme abandonne rapidement l'idée de devenir avocat. À cette époque, déjà passionné par l'Europe, il organise un week-end spatial européen sur le droit et l'espace et ambitionne de faire émerger à Toulouse une opinion publique européenne. L'événement est un succès et conduit à la naissance d' Europa Organisation en 1987. L'année suivante, son épouse Florence rejoint l'entreprise. Lui à l'impulsion, elle à la gestion : un binôme qui n'a jamais cessé de fonctionner puisque, depuis, ils co-dirigent le groupe ensemble.

90 % du business dans le domaine médical et scientifique

Jusqu'en 1995 le démarrage de de l'entreprise est difficile pour Europa Organisation, mais la rencontre avec le Professeur Jean Marco et le cardiologue Jean Fajadet  propulse l'entreprise dans le monde des congrès médicaux.

"Jean Marco nous a confié l'organisation d'EuroPCR, le congrès de référence dans le domaine de la cardiologie interventionnelle dont chacune des éditions rassemble désormais chaque année 12 000 participants", décrit le président et fondateur.

Un congrès qu'Europa Organisation a depuis décliné en Asie avec AsiaPCR, en Afrique avec Africa PCR et à Dubai avec Gulf PCR. Introduit dans le monde de la santé, Europa Organisation réalise aujourd'hui 90 % de son chiffre d'affaires (65 millions d'euros) dans le domaine médical et scientifique avec également par exemple l'organisation des Entretiens de Bichat. Au total, 65 000 personnes participent chaque année aux congrès d'Europa Organisation. Le groupe qui emploie 150 personnes a ouvert des bureaux à Nice et Paris ainsi que deux filiales à Singapour et Johannesburg.

Deux métiers

Europa Organisation a développé deux métiers différents : prestataires de services et producteurs de congrès.

"Dans ce dernier cas, nous sommes le tiers de confiance entre les industriels et le monde médical. Ce positionnement particulier en France a fait le succès d'Europa Organisation, par rapport à nos concurrents" analyse Marc Doncieux.

 Il décrit aussi une rigueur qui est la colonne vertébrale de l'organisation de congrès. "Nous faisons un métier de process qui se construit poste par poste, avec un business model particulier, qui implique notamment de réadapter nos budgets au fur et à mesure de chaque manifestation et du nombre de participants."

Industrie, international, la double stratégie d'Europa Organisation

Pour les cinq prochaines années, Marc Doncieux évoque "de nombreux projets " :

"La volonté de développer du business partout et surtout l'objectif de doubler la taille de l'entreprise d'ici à 2020."

Pour cela, le chef d'entreprise regarde aujourd'hui avec beaucoup d'intérêt le domaine de l'industrie et a déjà franchi une première étape avec l'acquisition en 2014 de 30 % du capital d'Advanced Business Events (ABE), l'entreprise organisatrice d'Aeromart.

"Ce sont des acteurs mondiaux qui ont de très bonnes compétences et un savoir-faire spécifique en matière de conventions d'affaires aux États-Unis, en Chine, au Mexique", confie Marc Doncieux.

Grâce à ABE, Europa Organisation, déjà présent à Singapour et en Afrique du Sud, envisage notamment de poursuivre son développement à l'international et particulièrement sur le continent africain. Enfin, Marc Doncieux envisage actuellement deux opérations de croissance externe.

L'innovation au cœur du projet

"Innovation et créativité" sont les deux moteurs du chef d'entreprise qui a notamment participé au sein de l'université Jean-Jaurès à la création du LabCom Rimec, le premier laboratoire de recherches en sciences humaines consacré à l'andragogie, la science de la formation des adultes.

"Nous utilisons cette science dans l'organisation de nos congrès pour proposer à nos clients des prototypes de sessions disruptifs", confie-t-il.

Autre intérêt pour le groupe : l'internet des objets. Après une première "Connected Conference" organisée cette année à Paris en partenariat avec Ludovic Le Moan (Sigfox), l'édition 2016 est en préparation.

Récemment nommé chef de projet "destination Congrès et Salons" par Toulouse Métropole, Marc Doncieux a aussi fait partager au cours de cette matinée sa vision sévère du tourisme d'affaires à Toulouse.

"Toulouse sort de la carte, en matière de tourisme d'affaires. Nous n'existons plus sur le marché des grands salons et des grands congrès, faute d'équipements suffisants. Toulouse est la 2e ville de France en matière de connaissance. Ici nous avons des cerveaux pour organiser des événements d'envergure, mais nous ne sommes que la 7e ville de France en capacité d'accueil. Nous avons honte du parc des expositions actuel, c'est scandaleux. Nous avons donc besoin de démarrer le PEX (parc des expositions) au plus vite", a-t-il pointé.

Marc Doncieux s'est également exprimé sur un sujet polémique : il a pointé la nécessité, pour l'attractivité de Toulouse, de réaliser le prolongement de la ligne B du métro jusqu'à Labège.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :