"La gestion des universités depuis Paris est un vrai problème", interview de Bruno Sire

 |   |  0  mots
Bruno Sire, président de Toulouse 1 Capitole
Bruno Sire, président de Toulouse 1 Capitole (Crédits : Rémi Benoit)
Pour Bruno Sire, président de l'université Toulouse 1 Capitole (économie, droit et gestion), l'enseignement supérieur "mériterait un ministère de plein exercice" et pas un simple secrétariat d’État (vacant depuis mars et la démission de Geneviève Fioraso pour raisons de santé). Il estime également que la fin de l'autonomie des universités et la gestion des établissements depuis Paris est un vrai problème dans une compétition européenne et mondiale. Bruno Sire évoque également le chantier de TSE, très en retard. Interview.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2016 à 12:10 :
Ce mec est incompétent, il n'a aucun charisme et c'est pas un chef. En 2013, lors du concours d'avocat à Toulouse, il a menti, il n'a rien prevu et n'a pas assumé ses responsabilités avec son copain Bertrand de lamy. Ils ont parlé de rupture d'= entre les etudiants mais c'est de leurs fautes uniquement:ils etaient presidents( du jury et de l'universite). L'amphithéâtre contenait 700 places et les etudiants etaient 500 selon les etudiants et 400 selon les 2 presidents. Ou est l'= à 400 dans un amphithéâtre de 700 places? Ils ont renvoyé toutes les personnes qui ont posé un problème alors que c'etaient eux les responsables...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :