Le Medef Haute-Garonne alerte sur le manque de logements

À l'occasion de son point presse de rentrée, le Medef de la Haute-Garonne et son partenaire, le fédération départementale du BTP, ont tenu à attirer la lumière sur la situation critique dans laquelle se trouve le marché de l'immobilier toulousain.
Quand redémarrera la construction de logements à Toulouse ?
Quand redémarrera la construction de logements à Toulouse ? (Crédits : DR)

Un de plus. Après la fédération des promoteurs immobiliers (FPI) de Toulouse, puis l'Observatoire de l'Immobilier toulousain, c'est au tour du Medef de la Haute-Garonne d'alerter sur le manque de logements sur Toulouse et ses environs.

Lire aussiImmobilier : en région toulousaine, le marché du logement neuf est en alerte rouge

"Nous avons 30% de retard sur la délivrance des permis de construire en 2022 en comparaison avec l'année 2017. C'est une sérieuse inquiétude pour nous car nous avons et nous aurons des difficultés à loger nos salariés", a exposé Pierre-Olivier Nau, le président de l'antenne départementale à l'occasion de son point presse de rentrée.

Alors que la métropole de Toulouse continue à attirer entre 10.000 et 15.000 habitants supplémentaires chaque année, "les mairies se cachent derrière la peur de ne pas pouvoir apporter les services publics nécessaires aux nouvelles populations ou la loi Zéro Artificialisation Nette (ZAN)", poursuit le dirigeant à la tête du groupe de tourisme industriel Manatour. Et pourtant, Toulouse Métropole a fait adopter un plan volontaire de construction" pour tenter de relancer la filière localement... Sans effet pour le moment.

Lire aussiCrise du logement neuf : Toulouse prépare "un plan volontaire de construction"

La moitié du chiffre d'affaires de la filière locale du BTP

La fédération du bâtiment et des travaux publics de Haute-Garonne a également compilé des chiffres en ce sens. Selon elle, sur les 12 derniers mois, 11.700 logements ont vu leur construction démarrer (-19,7% par rapport aux 12 mois précédents), dont 7.400 logements collectifs (-25,2%). La FBTP 31 assure même qu'il manque 45.000 logements sociaux sur le département.

"L'annulation du PLUi-H (plan d'urbanisme commun aux 37 communes, ndlr) par le tribunal administratif en mai 2021 a eu une véritable conséquence sur le marché. Nous avons été obligés de recommencer l'instruction de permis de construire dont la procédure était enclenchée. Il faut ajouter à cela le manque de foncier, la hausse des recours contre les programmes, et un nouveau système propre à la métropole de Toulouse de pré-instruction des permis de construire qui allonge le temps des procédures", énumère Emile Noyer, le président de la FBTP 31.

Lire aussiFPI Occitanie : réélu président, Stéphane Aubay dresse ses priorités pour l'immobilier toulousain

Seulement, cette situation fragilise toute la filière départementale de la construction. Si en Haute-Garonne, elle réalise un chiffre d'affaires annuel de 10,3 milliards d'euros, 44% sont liés à l'immobilier alors qu'elle emploie 35.000 personnes hors intérimaires.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.