GL Events remporte la gestion du futur Parc des expositions de Toulouse

 |  | 455 mots
Lecture 2 min.
Le Parc des expos de l'île du Ramier déménagera vers Aussonne et Beauzelle. Lancement des travaux prévu fin 2014.
Le Parc des expos de l'île du Ramier déménagera vers Aussonne et Beauzelle. Lancement des travaux prévu fin 2014.
La Communauté urbaine Toulouse Métropole a attribué à la société GL Events la délégation de service public relative à la gestion du futur Parc des expositions. GL Events, actuel gestionnaire de l'équipement de l'île du Ramier, était en concurrence avec le groupement constitué de la CCI Toulouse 31, de la Dépêche du Midi et de Nec Group.

La Communauté urbaine Toulouse Métropole a attribué à la société GL Events la délégation de service public relative à la gestion du futur Parc des expositions. GL Events, actuel gestionnaire de l'équipement de l'île du Ramier, était en concurrence avec le groupement constitué de la CCI Toulouse 31, de la Dépêche du Midi et de Nec Group.

Le Conseil communautaire de Toulouse Métropole (nouveau nom du Grand Toulouse), réuni ce jeudi matin, a voté en faveur de GL Events, qui décroche donc la gestion du futur Parc des expos installé sur les communes de Beauzelle et Aussonne. Le choix de la stabilité car l'entreprise gère déjà l'équipement situé sur l'île du Ramier. Son directeur à Toulouse, Patrice Vassal, avait annoncé de longue date que GL Events serait candidate à sa propre succession. Il n'était pas joignable ce jeudi matin.

GL Events bat en finale un autre candidat, le groupement constitué de La Dépêche du Midi, de la CCI de Toulouse 31 et de l'Anglais Nec Group. En décrochant la délégation de service public, la société devrait s'occuper d'un équipement dont les acteurs du tourisme et les collectivités attendent beaucoup. 600 m de long, 320 m de large, 21 m de haut, une grande halle couverte et modulaire pouvant accueillir 15 000 personnes et s'ouvrir sur l'extérieur, 40 000 m² répartis sur plusieurs halls, une aire d'expositions extérieure... Amené à remplacer l'actuel Parc des expositions de l'île du Ramier, vétuste, trop petit, peu accessible et situé en zone inondable, il doit permettre d'accueillir des événements de dimension internationale. Il sera réalisé par l'agence néerlandaise OMA de Rem Koolhaas et Clément Blanchet, associée aux agences toulousaines Puig Pujol Architectures et Sutter et Taillandier.

Concernant la mise en concurrence, Pierre Cohen a justifié son choix en faveur de GL Events : "J'ai ainsi pu obtenir d'un grand groupe international un mode de gouvernance unique à ma connaissance, garantissant la maîtrise de l'exploitation par les élus de la Communauté Urbaine. Grâce à notre SEM Tourisme, nous serons actifs au sein de la société dédiée de gestion des parcs via le conseil de surveillance. Pour ce qui concerne l'aspect financier, nous avons obtenu de doubler la redevance sur l'actuel parc qui passe de 550 000 € à 1,1 million d'euros par an".

Les travaux devraient démarrer en 2014. Le bâtiment devrait coûter aux alentours de 121 M€, mais la facture devrait approcher les 300 M€ en y ajoutant les infrastructures, les accès et le tramway qui desserviront le lieu. Missionnée, OMA France devrait achever en juin une étude urbaine portant sur les aménagements possibles autour du parc.

Mikaël Lozano

Photo © OMA

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :