Navibag, un site internet pour le transport de bagages pour les voyageurs. Interview

Cyril Marche vient de lancer le site internet Navibag qui propose de prendre en charge les bagages de voyageurs. L'entrepreneur toulousain vise dans un premier temps une clientèle loisir pour atteindre les 70 000 euros de chiffre d'affaires cette année. Il a passé un accord avec TNT Express pour le transport. Interview.

2 mn

Cyril Marche, président et fondateur de Navibag
Cyril Marche, président et fondateur de Navibag

Quel est le principe de Navibag ?
Notre idée est d'optimiser les déplacements lors de voyages d'affaires ou de loisirs. Nous prenons en charge les bagages des voyageurs depuis le bureau ou le domicile, 24 heures avant le départ pour la France, 48 heures avant si vous voyagez en Europe et nous assurons leur livraison sur le lieu choisi par le client. Notre service peut faire gagner une ou deux heures par jour car il permet de ne plus se présenter à l'enregistrement des bagages. Également, Il faut savoir que plus de 20 000 bagages sont perdus en France dans l'année.
L'idée m'est venue quand j'ai remarqué que American Airlines fait payer le transport du bagage en dehors du prix du billet. Je me suis dit que les compagnies européennes allaient y venir.

Quels sont les marchés visés ?
Nous venons juste de nous lancer, pour l'instant on va se positionner sur une clientèle loisir notamment sur les marchés du tourisme de charme et du tourisme senior. Nous allons ensuite nous adresser à la clientèle d'affaires.

Les entreprises sont aussi une cible, notamment celles qui ont des usines aux quatre coins du monde comme Airbus. Nous avons prévu également de démarcher les structures touristiques mais pour l'instant ce sera plus de petites chaines d'hôtels ou des indépendants. Une campagne de prospection à la Défense à Paris va bientôt démarrer ainsi que dans les aéroports.

Pour pouvoir livrer dans toute l'Europe, nous avons passé un partenariat avec l'entreprise de transport TNT Express. Ils bénéficient du réseau le plus dense et ils ont pris 20 % de part de marché à Chronopost. Nous avons négocié des volumes à l'année, nous bénéficions de tarifs particuliers.

Quelles sont vos perspectives de développement ?
Pour notre première année, nous visons les 70 000 € de chiffre d'affaires. Nous comptons le doubler l'année suivante. Nous nous basons sur 16 000 ventes à l'année soit 8 000 clients.

Propos recueillis par Wilfried Pinson

Photo © DR

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.