City One remporte le contrat SNCF d'accompagnement des enfants à bord des trains

 |  | 426 mots
Lecture 2 min.
Étienne Mauger, directeur régional de City One
Étienne Mauger, directeur régional de City One
Le groupe toulousain City One a remporté un nouveau marché avec la SNCF. Il assurera notamment les prestations de services d'accompagnement des enfants à bord des trains. Étienne Mauger, directeur régional de City One, revient sur la création d'une nouvelle filiale, City Junior, créée pour l'occasion. Et annonce des recrutements en Midi-Pyrénées. Interview.

Vous avez remporté un nouveau marché avec la SNCF. De quel montant est-il ?
Nous avons été retenu par la SNCF pour assurer, à compter de janvier 2013, les prestations de services d'accompagnement des enfants (de 4 à 14 ans) à bord des trains. Le marché n'a pas encore débuté. Le montant dépendra du nombre de missions réalisées...

La SNCF renouvelle ainsi sa confiance...
Nous travaillions déjà avec eux depuis un an. Nous sommes chargés de l'assistance en gare lors d'événements comme les grands départs en vacances ou durant des perturbations sur les lignes. La SNCF nous renouvelle sa confiance avec le lancement de City Junior.

En quoi consiste la nouvelle filiale City Junior ?
C'est un peu le même concept que pour l'avion. City Junior assurera la prise en charge, l'accompagnement et la surveillance des enfants à bord des trains pendant leur voyage. La différence réside dans le fait que la SNCF mettra à disposition une voiture spécifique pour l'accueil des enfants pendant les week-ends et les vacances scolaires.

Combien de recrutements sont à prévoir ?
Le groupe prévoit de nombreux recrutements dans les agences de Toulouse, Lyon, Marseille, Rennes, Lille et Paris. Les besoins sont considérables. Ce service, qui existe déjà depuis 1976, est actuellement sous-traité par une société concurrente. Environ 187.000 enfants ont été accompagnés en 2012. Notre objectif de croissance est de +10 %. Plus de 1.000 animateurs qualifiés, tous diplômés du BAFA, seront mobilisés pour l'occasion. Plus de 800 postes sont à pourvoir au niveau national, dont une centaine sur l'agence régionale de Toulouse.

Quelles sont les conséquences pour le groupe après l'obtention de ce nouveau marché ?
C'est une bonne nouvelle pour le groupe City One. Nos principaux clients sont désormais la SNCF et Air France. Le chiffre d'affaires est actuellement de 90 M€ en 2011 ; l'objectif est d'atteindre l'année prochaine entre 110 et 120 M€.

D'autres marchés sont-ils sur la table ?
Lorsqu'on travaille pour la SNCF ou Air France, il y a des raisons d'espérer obtenir d'autres marchés ailleurs, y compris chez nos clients historiques. En ce qui concerne l'export, aucun projet n'est encore dans les tuyaux. Dans l'absolu, il n'y a pas de raison que nous ne sachions pas faire avec Thalys, par exemple, ce que nous faisons déjà bien avec la SNCF...

Propos recueillis par Hugues-Olivier Dumez
© Photo DR

En savoir plus :
Le groupe City One, fondé en 1991, est dirigé par Sophie Pécriaux. Il est aujourd'hui présent sur l'ensemble du territoire national (12 agences) ainsi qu'en Belgique et au Luxembourg.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :