Alain Di Crescenzo, PDG d'IGE+XAO, annonce des résultats annuels en hausse de 6,9 %. Interview

 |   |  552  mots
Alain Di Crescenzo
Alain Di Crescenzo
La société de logiciels industriels IGE+XAO annonce des résultats en hausse de 6,9 % sur l'exercice 2013 / 2014. Avec 26,3 M€ de chiffre d'affaires, la société toulousaine présidée par Alain Di Crescenzo (le président de la CCI de Toulouse) envisage de nouvelles acquisitions et l'ouverture de sites à l'étranger. Interview du PDG de l'entreprise.

IGE+XAO affiche une hausse de 6,9 % du chiffre d'affaires pour l'exercice 2013/2014. Quelle est votre analyse ?
Il n'existe pas de croissance durable sans croissance rentable. Dans un climat difficile ce résultat est encourageant. Cela nous demande beaucoup de travail, mais nous sommes récompensés. IGE+XAO a autant de réserves de cash que de chiffre d'affaires et nous avons donc la possibilité de faire d'autres acquisitions et d'ouvrir de nouveaux sites.

Quels sont vos projets de développement ?
Nous partons à la conquête de nouveaux territoires avec deux axes prioritaires. Premier objectif : développer davantage notre force commerciale en améliorant notre couverture internationale, alors que nous comptons déjà 30 sites dans 18 pays. Fin 2014, nous ouvrirons une filiale en Russie et nous allons également renforcer l'équipe en Chine. D'ici juillet 2015, une filiale au Brésil sera opérationnelle, de même qu'une en Argentine. Le deuxième axe de développement est la technologie. Notre activité est de concevoir, produire et commercialiser des logiciels qui aident les industriels à gérer la partie électrique de tout type d'installation. Nous sommes donc très impliqués dans la R&D. Nous investissons chaque année 25 % de notre chiffre d'affaires en R&D et l'objectif pour les années à venir est de maintenir ce pourcentage.

Quels sont les événements marquants de l'exercice 2013/2014 ?
Cette année a été marquée par deux opérations de croissance externe. IGE+XAO a acquis 51 % des parts sociales de IGE+XAO Nordic et contrôle ainsi à 100 % la société de diffusion de logiciels basée au Danemark. Cette filiale qui, en octobre, a affiché un chiffre d'affaires d'1,4 M€, nous appartenait déjà à 49 %. Désormais, nous sommes les numéros 1 dans le secteur de la diffusion des logiciels dans les pays du Nord de l'Europe.
La deuxième opération a été le rachat de 80 % des parts de la société Prosyst SAS. L'entreprise basée à Valenciennes, dans le Nord, est présente au Maroc et en Chine et affiche 1,5 M€ de CA. D'ailleurs, la société compte parmi ses clients de grands groupes comme Renault et Peugeot. Prosyst est spécialisée dans le développement de progiciels (contraction des mots produit et logiciel NDLR) dédiés à la simulation, au diagnostic et à la performance des processus industriels : des services complémentaires de ceux proposés par IGE+XAO. Nous allons donc compléter notre offre de services. Je peux également vous annoncer que nous avons racheté la filiale d'un partenaire en Grèce, à Thessalonique. Cette acquisition ne répond pas à des objectifs de croissance, mais plutôt à la volonté de respecter nos engagements envers nos clients sur ce territoire.

Quelle est la politique de recrutement au sein d'IGE+XAO?
Quand nous ouvrons des nouvelles filiales, la politique est d'embaucher des équipes locales. En France, nous avons des prévisions d'embauche pour des postes de service ou de back office.

Comment votre entreprise a-t-elle réagi à la crise de 2008/2009?
Dans le pire de la crise, nous avons perdu 2 % du chiffre d'affaires global. Notre force est la diversification des marchés et des services. Nous avons 40.000 clients dans le monde entier et différentes activités. Cette stratégie nous permet de nous en sortir.

Propos recueillis par Simona Pizzuti
© photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :