Airbus espère livrer l'A350 à Qatar Airways avant Noël

 |   |  379  mots
NULL
NULL
Après le refus mercredi de la compagnie du Golfe de prendre livraison du premier exemplaire du nouveau long-courrier d'Airbus le 13 décembre, l'avionneur compte livrer l'appareil d'ici à dix jours.


L'A350 sera-t-il livré à Qatar Airways en 2014 comme prévu? Airbus l'espère. Après le refus de la compagnie du Golfe de prendre livraison du premier exemplaire du nouveau long-courrier d'Airbus le 13 décembre, comme annoncé initialement, l'avionneur compte livrer l'appareil d'ici à dix jours, ont indiqué vendredi à Reuters des sources proches du dossier.
La livraison avait été décalée en raison "de problèmes très mineurs" nécessitant des tests supplémentaires avait expliqué jeudi le responsable du programme du nouveau long-courrier, Didier Evrard, lors d'une conférence investisseurs à Londres. D'ailleurs, malgré ce léger décalage, les dirigeants d'Airbus n'ont pas modifié leurs prévisions de montée en cadences de la production. Le constructeur table sur une quinzaine de livraisons d'A350 en 2015.

Le scénario de l'arrêt de la production de l'A380

C'est plutôt l'A380 qui a fait parler de lui lors de cette rencontre avec les investisseurs. Mercredi, le directeur financier, Harald Wilhelm a en effet déclaré mercredi qu'Airbus pourrait atteindre le seuil de rentabilité pour l'A380 d'ici 2018 "si nous faisons quelque chose sur le produit ou même si nous interrompions le projet". Une déclaration qui fait bondir le directeur général d'Emirates, Tim Clark le premier client de l'A380 avec 140 exemplaires commandés, qui avait l'an dernier fait un beau cadeau de Noël à Airbus en commandant 50 appareil supplémentaires. "Je ne suis pas particulièrement content comme vous pouvez l'imaginer", a dit Tim Clark à Reuters.

Airbus construira un jour un A380 plus grand avec des nouveaux moteurs

Tim Clark a souligné que si Airbus décidait au contraire d'améliorer son gros porteur avec de nouveaux réacteurs Rolls Royce, Emirates remplacerait l'intégralité de sa flotte d'A380 commandés à Airbus par la nouvelle version de l'appareil, susceptible de réduire la consommation de carburant de 12 à 15% d'ici à 2020.
Intervenant le jeudi au lendemain des propos de Harald Wilhelm, Fabrice Brégier, le président exécutif d'Airbus s'est voulu rassurant sur la suite du programme. Airbus lancera "un jour" une version élargie et remotorisée de l'A380, dont le potentiel reste important, a-t-il déclaré. Selon le directeur commercial de l'avionneur, John Leahy, Airbus mène actuellement quatre campagnes pour vendre l'A380.

LaTribune.fr
©photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :