Manatour désigné délégataire de service public pour Aeroscopia

 |   |  481  mots
Aeroscopia accueillera de nombreux avions de collection
Aeroscopia accueillera de nombreux avions de collection
Dans le cadre de la gestion d'Aeroscopia, futur parcours de découverte aéronautique, le conseil municipal de Blagnac a approuvé hier jeudi le choix de Manatour comme délégataire. Une décision qui intervient six mois après la pose de la première pierre du futur musée de l'aéronautique. Ce dernier doit ouvrir ses portes fin 2013.Le 16 juin dernier, le maire de Blagnac, Bernard Keller, posait la première pierre du futur lieu consacré à l'histoire et à la culture de l'aéronautique sur le site de la ferme de Pinot, en compagnie de tous les partenaires du projet.

Dans le cadre de la gestion d'Aeroscopia, futur parcours de découverte aéronautique, le conseil municipal de Blagnac a approuvé hier jeudi le choix de Manatour comme délégataire. Une décision qui intervient six mois après la pose de la première pierre du futur musée de l'aéronautique. Ce dernier doit ouvrir ses portes fin 2013.

Le 16 juin dernier, le maire de Blagnac, Bernard Keller, posait la première pierre du futur lieu consacré à l'histoire et à la culture de l'aéronautique sur le site de la ferme de Pinot, en compagnie de tous les partenaires du projet. Hier soir, son équipe a validé le choix du groupe Manatour pour la gestion d'Aeroscopia. Manatour était jusqu'à présent en balance avec un autre opérateur, Vert Marine.

« Nous sommes très fiers et très heureux d'avoir remporté ce contrat, réagit Philippe Nau, le président de Manatour. D'autant plus que cela sera très complémentaire de l'activité que nous menons avec Airbus. » Son groupe, spécialisé dans le tourisme de découverte économique, ouvre en effet les portes de grandes entreprises au public. Il gère entre autres les visites de la chaîne d'assemblage de l'A380, via sa filiale Taxiway, qui a enregistré 2,5 millions de visiteurs en 20 ans d'existence.

« Notre expérience dans le domaine aéronautique et la synergie entre les deux projets a certainement été un argument supplémentaire, poursuit Philippe Nau. Mais je pense que la qualité de notre dossier, sur le plan culturel, a fait la différence. » À Toulouse, Manatour, travaille également avec Veolia Eau, la Dépêche du Midi et la Setmi, et compte 120 000 visiteurs par an environ.

Du côté de la mairie de Blagnac, on insiste sur le fait que « Manatour a convaincu grâce à un projet culturel jugé pertinent et de qualité. Ce projet s'inscrit dans une démarche de mécénat et de partenariat avec le monde de l'éducation, la communauté scientifique et les professionnels du tourisme. Il porte un programme cohérent d'animations et d'expositions ainsi qu'un calendrier de manifestations diversifiées. »

La délégation de service public porte sur une durée de 6 ans, à partir de l'ouverture du musée, prévue fin 2013. Avec un budget de 16 millions d'euros, le projet est financé par le Grand Toulouse à hauteur de 4 millions, Airbus (3,5 M€), le Conseil régional et le Conseil général (1,4 M€ chacun), l'État par le biais du Fonds d'aménagement (1,5 M€), Aérotech (800 000 €), et la ville de Blagnac, qui accueille le site (4 M€).

Le cabinet d'architectes toulousains Cardete et Huet a conçu le futur bâtiment qui doit notamment accueillir deux Caravelle, deux Concorde, des A300 mais aussi des avions russes ou japonais.

Paul Périé

En photo : Aeroscopia accueillera de nombreux avions de collection (© Rémi Benoit)

En savoir plus :
www.parc-aeroscopia.com

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :