Trois nouvelles compagnies aériennes dont Etihad Regional vont opérer au départ de Toulouse-Blagnac

 |   |  694  mots
Aéroport Toulouse-Blagnac
Aéroport Toulouse-Blagnac (Crédits : Rémi Benoit)
L'arrivée du printemps annonce de nouvelles dessertes au départ de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. À partir du 1er avril, une liaison Toulouse-Genève sera assurée par la compagnie Etihad regional, en plus de celle proposée par Easyjet. Les passagers pourront également choisir la low cost Germanwings pour rejoindre Hambourg, en plus des vols que proposait déjà Air France. Enfin Flybe fait son retour et desservira Birmingham à raison de six vols hebdomadaires.

L'arrivée du printemps annonce de nouvelles dessertes au départ de l'aéroport de Toulouse-Blagnac. À partir du 1er avril, une liaison Toulouse-Genève sera assurée par la compagnie Etihad regional, en plus de celle proposée par Easyjet. Les passagers pourront également choisir la low cost Germanwings pour rejoindre Hambourg, en plus des vols que proposait déjà Air France. Enfin Flybe fait son retour et desservira Birmingham à raison de six vols hebdomadaires.

Bonne nouvelle pour les entreprises toulousaines avides d'international : à partir du mois prochain, leurs commerciaux midi-pyrénéens pourront profiter de nouvelles liaisons aériennes reliant Toulouse à Birmingham (Royaume-Uni), Genève (Suisse) et Hambourg (Allemagne) pour leurs démarches commerciales.

Vers la Suisse

La compagnie suisse Etihad regional - détenue à 33,3% par la compagnie nationale des Emirats Arabes Unis Etihad Airways - fait son entrée dans le cercle des transports desservant Toulouse. Dès le 1er avril prochain, Etihad Regional assurera quatre vols par semaine entre Toulouse-Blagnac et Genève-Cointrain avec des ATR de 74 sièges, les mardis, jeudis, vendredis et dimanches. Jusque là, seul Easyjet proposait cette destination à raison de six vols hebdomadaires. Contactée, la compagnie n'a pas souhaité commenter l'arrivée de cette concurrence dans le Sud Ouest.

L'objectif pour Etihad Airways est d'utiliser l'aéroport de Genève comme hub, la compagnie proposant déjà plusieurs liaisons entre cette ville suisse et les zones Afrique, Asie et celle du Golfe persique. C'est dans cet objectif d'interconnexion des flux de trafics européens vers Abu Dhabi (pour assurer ensuite une redirection des passagers) qu'Etihad Airways a pris la main sur la compagnie suisse Darwin depuis début 2014.

Depuis trois ans, elle applique une stratégie de partenariats, prenant des participations dans des compagnies comme Aer Lingus, Air Seychelles ou Virgin Australia. Elle négocie actuellement une augmentation de sa participation dans Air Berlin, pour passer de 30% à 49,9%, selon le magazine allemand WirtschaftsWoche. "Avec Darwin, nous créons un nouveau modèle de développement (...) nous allons constituer un nouveau réseau régional européen, qui nous permettra d'alimenter les vols d'Etihad vers Abou Dhabi mais aussi les hubs de nos différents partenaires européens" expliquait son directeur général James Hogan en début d'année à l'occasion de la prise de contrôle de Darwin Airways. C'est dans cette logique que s'inscrit la nouvelle liaison toulousaine.

Vers l'Allemagne

Pour les passagers désirant s'orienter vers l'Allemagne : une liaison existe déjà entre Toulouse et Hambourg, assurée par Air France à raison de trois vols par semaine depuis avril 2012. Dans quelques jours cette offre sera complétée par la filiale low cost de Lufthansa, Germanwings, qui revient en Midi-Pyrénées. Chaque semaine, quatre nouveaux vols à destination de Hambourg seront proposés aux voyageurs les lundis, mercredis, vendredis et dimanches. "Cela fait partie de nos nouveaux accords, et répond à une demande importante de la part des voyageurs Toulousains" observe le Président de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, Jean-Michel Vernhes.

Vers le Royaume-Uni

Autre adaptation à la demande : la compagnie Flybe a également décidé de revenir sur Toulouse après au moins un an et demi d'absence, et assurera sur la saison Printemps-Eté 2014 six vols par semaine à destination et depuis Birmingham. Les voyageurs pourront l'emprunter tous les jours de la semaine à l'exception du samedi.

Si, à l'image de Milan, Séville, Alger, Oran et Marrakech, certaines lignes déjà existantes au départ de Toulouse sont renforcées, d'autres en revanche seront supprimées. Easyjet a par exemple pris la décision de stopper les liaisons vers Madrid, Milan, Venise et Lisbonne.

A contrario, deux nouvelles destinations font leur apparition : Birmingham en vols réguliers, comme évoqués plus haut, et Izmir (Turquie) en vols charters. Au final, malgré ces évolutions, l'offre globale de l'aéroport en termes de nombre de sièges est équivalente à celle de la saison 2013. Les trois nouvelles liaisons vers Hambourg, Birmingham et Genève représentent respectivement des offres de 21.600, 22.500 et 13.900 sièges soit au total 58.000 sièges. La direction de Toulouse-Blagnac vise l'atteinte d'un objectif pour 2014: accroître le trafic de 2% en comparaison à l'année dernière.

Adeline Raynal

© Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :