Législatives partielles : Laurence Arribagé et Joël Bouche, candidats déclarés pour la 3e circonscription de Haute-Garonne

Jean-Luc Moudenc a posé hier sa démission de son mandat de député. C'est sa suppléante Laurence Arribagé qui sera candidate de l'UMP pour les législatives partielles dans la 3e circonscription de Haute-Garonne. Face à elle pourrait se trouver Joël Bouche, premier secrétaire de la fédération du PS de la Haute Garonne, candidat à la candidature. Il est pour le moment le seul socialiste en course.
Joël Bouche et Laurence Arribagé
Joël Bouche et Laurence Arribagé

"Par ce geste fort, j'affiche ma volonté sans faille de me consacrer pleinement au service de tous les Toulousains." Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, a démissionné hier jeudi 10 avril de son mandat de député. Rien ne l'y obligeait, la loi de non cumul des mandats n'entrant en vigueur qu'en 2017, mais c'était un engagement de campagne. C'est Laurence Arribagé, deuxième adjointe au maire et suppléante de Jean-Luc Moudenc, qui représentera l'UMP pour les prochaine législatives partielles. Face à elle, Joël Bouche, le 1er secrétaire fédéral du PS 31, est candidat à la candidature. Il est pour l'instant le seul socialiste en course pour ce scrutin, dont le calendrier n'est pas fixé.

Joël Bouche, "mission impossible"?

Le 1er secrétaire fédéral du PS 31 est candidat pour être député de la 3e circonscription de Haute-Garonne. Ou plutôt, candidat à la candidature, "car ce seront les militants qui décideront" explique-t-il. Ceci dit, aucun autre socialiste n'a pour le moment déclaré sa candidature. Le PS 31 doit se réunir lundi soir (14 avril) pour déterminer un calendrier précis : appel à candidatures, et vote interne. Par ailleurs, la date elle-même de ces élections législatives partielles n'est pas fixée. "L'idéal, en tenant compte des autres scrutins (européennes, NDLR), serait d'aller voter les dimanches 15 et 22 mai" estime Joël Bouche.
Pour le socialiste, le scrutin sera difficile sur cette 3e circonscription, qui englobe Toulouse et Balma : les deux villes ont basculé à droite aux municipales. "C'est un peu 'mission impossible', reconnaît Joël Bouche, mais dans Mission Impossible, ils gagnent à la fin !". Celui qui est également maire de la commune de Saint-Pierre justifie sa légitimité : "Premièrement, c'est ma circonscription. Deuxièmement, après la raclée des municipales, c'est au responsable politique d'aller au combat. Je suis le 1er secrétaire fédéral du parti socialiste en Haute-Garonne, je dois y aller."

Laurence Arribagé, prudente

L'actuelle adjointe aux Sports de la mairie de Toulouse est motivée : "Je suis flattée de la confiance de Jean-Luc Moudenc et je mènerai une campagne de terrain, comme j'ai pu le faire pour les municipales". Mais dans une circonscription où elle part favorite, impossible de lui arracher un pronostic, Laurence Arribagé avance prudemment : "nous avons la preuve récente que les favoris ne gagnent pas toujours, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs". Prudente également quand on évoque Joël Bouche : " Je n'ai pas d'avis sur cette candidature. Ce que je vois, c'est que les socialistes font leur cuisine interne pour proposer quelqu'un, alors que chez nous, c'est clair". En cas d'élection, le suppléant de Laurence Arribagé sera Jean-Luc Moudenc.


Sophie Arutunian
©photo Fred Lancelot / Rémi Benoit

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.