Toulouse Métropole, opposée au CEA Tech à Labège, fait une contre proposition. Interview de François Chollet

 |   |  286  mots
François Chollet ©photo Rémi Benoit
François Chollet ©photo Rémi Benoit
Toulouse Métropole n'a pas dit son dernier mot sur l'implantation du CEA Tech. Alors que la plateforme technologique doit s'implanter à Labège, Jean-Luc Moudenc a écrit un courrier au directeur du CEA, Jean Therme, pour le faire changer d'avis. Objectif : rapatrier le projet à Montaudran (Toulouse), où il était initialement prévu. Pour François Chollet, vice-président de Toulouse Métropole chargé de la Recherche, "le CEA Tech est important pour le développement de Montaudran". Interview.

Pourquoi Jean-Luc Moudenc a-t-il écrit à Jean Therme, le directeur du CEA Tech ?
Jean-Luc Moudenc a écrit ce courrier en fin de semaine dernière, en tant que président de Toulouse Métropole, car nous nous sommes rendus compte que si le site de Labège a été choisi, c'est en partie parce que l'ancienne municipalité n'a jamais formulé aucune proposition sur le site de Montaudran. Nous devions faire une proposition formelle, c'est chose faite. Nous ne souhaitons pas que le dialogue soit rompu avec le CEA, je rencontrerai moi-même certains de ses représentants prochainement.

Que contient exactement cette proposition ?
C'est une proposition foncière et d'environnement qui est en cours d'élaboration et dont je ne peux donner les détails. Nous souhaitons que les dirigeants du CEA prennent leur décision dans les meilleures conditions possibles.

Vous êtes prêts à prendre le risque de retarder le dossier ?

Nous ne retardons pas le dossier. Le CEA Tech est pressé, et nous aussi.

Êtes-vous en relation avec Geneviève Fioraso, ministre de la Recherche, sur ce dossier ?
Pas à ma connaissance.

En voulez-vous à Martin Malvy après l'annonce de l'installation à Labège ?

Non, il n'y a aucune animosité. Nous travaillons dans un esprit constructif.

Sans le CEA Tech, Montaudran est en panne ?
Pas du tout. Il est important que le CEA Tech soit installé à Montaudran, mais si ce n'est pas le cas, il faudra se retourner : il y a l'IRT, Clément Ader, la Maison de l'information. Notre vision de Montaudran n'a pas bougé : un quartier européen dédié à l'innovation et aux sciences. Ce quartier emblématique est une priorité pour la communauté urbaine et Jean-Luc Moudenc en a donné le top départ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :