Toulouse : une enquête préliminaire ouverte sur des marchés publics attribués par le Conseil régional

 |  | 952 mots
Lecture 5 min.
NULL
NULL
Une enquête préliminaire a été ouverte sur des marchés publics attribués par la Région Midi-Pyrénées. Le Canard Enchaîné affirme que la Région aurait favorisé, lors d'appels d'offres, la société d'événementiel AWF, dirigée par des proches du secrétaire d'État aux anciens combattants Kader Arif. La Région dément catégoriquement, mais le groupe d'opposition Osons Midi-Pyrénées estime qu'il y a des "anomalies graves" dans les appels d'offres et en a informé le procureur Michel Valet.

Une enquête préliminaire a été ouverte sur des marchés publics attribués par la Région Midi-Pyrénées. Le Canard Enchaîné affirme que la Région aurait favorisé, lors d'appels d'offres, la société d'événementiel AWF, dirigée par des proches du secrétaire d'État aux anciens combattants Kader Arif. La Région dément catégoriquement, mais le groupe d'opposition Osons Midi-Pyrénées estime qu'il y a des "anomalies graves" dans les appels d'offres et en a informé le procureur Michel Valet.

L'article du Canard Enchainé est intitulé La Petite Bygmalion du PS Cassoulet. On peut y lire ce mercredi que la société AWF "bénéficie d'une chance insolente dans les appels d'offres" de la Région Midi-Pyrénées. Le journaliste Jérémie Demay écrit en effet que l'entreprise, dirigée par le frère et le neveu du secrétaire d'État (et ancien député PS de Haute-Garonne) Kader Arif, a conclu en 2009 avec la collectivité un contrat de 4 ans. Ce contrat a été renouvelé en octobre 2013 à la suite d'un appel d'offres auquel deux entreprises ont répondu : "les deux rivaux sont contrôlés par les mêmes actionnaires, la famille Arif" affirme le Canard Enchaîné. "Après une annulation, AWF décroche finalement le marché en avril 2014, une surprise..." Selon le journal, le montant des factures adressées à AWF depuis 2009 atteint 1 730 000 euros.

"Cet article corrobore les éléments en notre possession"
Élisabeth Pouchelon et Vincent Terrail-Noves, élus UMP au Conseil régional, ont invité ce matin les journalistes "pour réagir à cet article". Ils ne sont pas surpris des révélations du Canard Enchainé, "cet article corrobore les éléments en notre possession" affirment même les élus : "plusieurs sociétés d'événementiel sont venues se plaindre, en disant qu'elles ne postulaient plus aux appels d'offres car c'est toujours AWF qui est choisie". Vincent Terrail-Novès affirme qu'entre décembre 2009 et juillet 2014, 242 factures pour un montant de deux millions d'euros ont été établies au bénéfice de AWF, "une société créée par Aissa et Nassim Arif, le frère et le neveu de Kader Arif". "Cela équivaut à 4,5 factures par mois. Il faudrait voir si chaque facture correspond à un événement de la région" s'interroge le conseiller UMP, qui affirme par ailleurs qu'Ali Arif, un autre frère du secrétaire d'État, "travaille au service communication institutionnelle de la Région et est en charge d'organiser les colloques et les manifestations du Conseil régional".

Le groupe Osons Midi-Pyrénées (qui rassemble des élus UMP, UDI et MPF) a annoncé avoir déposé lundi un "signalement" auprès du Procureur de la République de Toulouse, évoquant "des anomalies graves dans les appels d'offres".

"Lors de l'appel d'offres d'octobre 2013 pour fournitures de concepts, agencement et décoration d'événements organisés par la Région, les services de la Région on d'abord annulé le marché car il n'y avait pas assez de concurrence (seulement les deux sociétés dirigées par la famille Arif), et finalement quand l'appel d'offres a été republié début 2014, il n'y a eu qu'une seule proposition, celle de AWF, qui a donc remporté le marché. Pourquoi ces deux décisions contradictoires à quelques mois d'intervalle ? Pourquoi la concurrence ne se manifeste pas ? C'est étonnant" affirme Élisabeth Pouchelon.

Le procureur de la République de Toulouse Michel Valet a annoncé ce soir l'ouverture d'une enquête préliminaire.

La Région dément et dénonce des "médisances"
"La pire des médisances, c'est l'insinuation" a réagi par communiqué de presse la Région Midi-Pyrénées. "Que la société qui assure des prestations pour le compte de la Région pour des aménagements d'espaces soit dirigée par le parent d'un membre du Gouvernement n'est en rien répréhensible puisqu'aucun membre du Gouvernement n'est intervenu ni directement ni indirectement pour favoriser l'attribution d'un marché qui concerne la Région et elle seule."

Le communiqué précise que "les marchés qui lui ont été attribués l'ont été au terme d'appels d'offres qui ont fait l'objet de larges publications d'appels à la concurrence. Ils l'ont été par la Commission d'appel d'offres dont la composition comprend des élus de l'opposition régionale. La transparence est totale."

De son côté Kader Arif, secrétaire d'État aux anciens combattants, n'a pas souhaité réagir à l'article du Canard Enchaîné.

Un ancien salarié de AWF, sous couvert d'anonymat, s'étonne des révélations de l'hebdomadaire : "Kader Arif, justement, se méfiait des soupçons de favoritisme et s'est toujours tenu à distance de la société". Les dirigeants de la société AWF quant à eux n'ont pour le moment pas souhaité répondre à nos appels.

AWF Music sur le site du ministère de la Défense

AWF Music, l'ancienne société du frère de Kader Arif ( mise en liquidation judiciaire en mai dernier), apparait sur l'annuaire des fournisseurs du ministère de la Défense (dont dépend le secrétariat d'État de Kader Arif). Interrogé, le ministère répond que la société "a déposé un dossier de candidature lors d'un appel d'offres" et que "son dossier a cependant été rejeté au terme de cet appel d'offres". Le ministère ajoute que "l'annuaire en question référence la liste de toutes les entreprises qui ont candidaté à un moment ou un autre à un appel d'offres du ministère de la Défense. Des dizaines de milliers d'entreprises figurent donc sur cette liste".


Sophie Arutunian, Paul Périé

©photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :