Martin Malvy (Midi-Pyrénées) et Pere Torres (Catalogne) : les relations entre les deux territoires au cœur des débats demain à Toulouse

L'un représente le Grand Sud de la France et l'autre le nord de l'Espagne. Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées, et Pere Torres, secrétaire aux Entreprises et à la compétitivité de la Generalitat de Catalogne, débattront demain 8 avril, à Toulouse, du développement des relations entre leurs deux territoires, dans le cadre du Sommet Économique du Grand Sud.
Martin Malvy et Pere Torres
Martin Malvy et Pere Torres

Avec le lancement, le 15 décembre dernier, de la LGV Toulouse-Barcelone, les deux voisines ne sont plus désormais qu'à trois heures de train, sans interruption. Une aubaine pour les touristes, mais aussi pour la clientèle d'affaire. D'ailleurs, depuis la mise en service de la nouvelle ligne, plus de 12.000 billets ont déjà été commercialisés par la SNCF.

La question des relations de business tissées entre le Grand Sud de la France et le nord de l'Espagne est ainsi plus que jamais d'actualité. C'est de ce sujet que vont débattre demain 8 avril, au Centre de congrès de Toulouse, Martin Malvy, président du conseil régional de Midi-Pyrénées, et Pere Torres, secrétaire aux Entreprises et à la compétitivité de la Generalitat de Catalogne, dans le cadre du Sommet Économique du Grand Sud.

Les blocages, les enjeux, les solutions

Ces deux "grands témoins" seront amenés à réagir à la diffusion de reportages consacrés aux problématiques de rapprochement de ces territoires.

Pourquoi leurs relations économiques sont-elles plus faibles en volume que dans les autres zones transfrontalières de France ? Quels sont les freins aux échanges ? La nouvelle LGV Toulouse-Barcelone peut-elle réellement changer la donne ? Qu'en est-il des infrastructures routières et des réseaux numériques 4G et 5G ? Comment valoriser les collaborations industrielles entre les entreprises des deux territoires ? Quels sont les blocages ? Quel est le rôle des Eurorégions ? Les clusters peuvent-ils travailler de concert ? Que faire face à la concurrence jugée "déloyale" par les professionnels du bâtiment du Grand Sud de la France, qui voient leurs parts de marché grignotées peu à peu par leurs homologues espagnols ? Est-ce une question de compétitivité ou de productivité ? Quant à la future LGV Toulouse-Bordeaux, quel rôle pourra-t-elle jouer dans cet équilibre ?

Alexandre Léoty

© Photos Rémi Benoit / DR

En savoir plus :

Renseignements et inscriptions sur www.sommeteconomiquedugrandsud.com/inscription.html

Retrouvez le Sommet Économique du Grand Sud sur twitter #Someco14 @objectifnews

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.