La filière santé en plein essor : 230 sociétés et 10 000 salariés en Midi-Pyrénées

 |   |  626  mots
© photo Rémi Benoit
© photo Rémi Benoit
Avec 230 sociétés et 10 000 salariés, Midi-Pyrénées est une région propice au secteur de la santé. Afin de promouvoir cette filière, Midi-Pyrénées Expansion et Biomedical Alliance conduisent pour la 2e fois une délégation d'entreprises au salon Medica, à Düsseldorf, en Allemagne. Cet événement, le plus important du monde consacré au secteur de la santé, se tiendra du 12 au 15 novembre.

Oncologie, neurosciences et vieillissement, maladies cardio-vasculaires, la région Midi-Pyrénées est en pointe dans de nombreux domaines de la santé. En plus de l'Oncopole et du CHU de Toulouse - le 1er de France - , la région dispose de réels atouts dans le secteur de la santé.

"C'est une filière d'excellence qui compte 230 entreprises et 10 000 salariés dans le domaine privé, précise Philippe Peybernes, le directeur général adjoint de Midi-Pyrénées Expansion (MPE). Le Conseil régional a consacré 60 millions d'euros au secteur depuis 2006."

Pour promouvoir ces entreprises sur le plan international, Midi-Pyrénées Expansion et le groupement d'entreprises Biomedical Alliance conduisent une délégation de 19 entreprises au salon Medica, à Düsseldorf en Allemagne, à partir d'aujourd'hui 12 novembre, et jusqu'au 15 novembre.

"C'est le plus grand salon du monde dans le secteur de la santé, s'enthousiasme Miquel Lozano, le trésorier de Biomedical Alliance. En 2013, 4 000 entreprises venus de 66 pays et 132 000 visiteurs se sont rendus à Düsseldorf."

Avec le soutien financier du Conseil régional, un stand Midi-Pyrénées accueillera les entreprises 2PS, Innopsys, le laboratoire Innoset, Pixience, Safewalker, Sovinty, ainsi que Biomedical Alliance et Castres-Mazamet Technopole. La délégation compte également dans ses rangs Actia, Handle, Hemodia, Jidelec, Kasios, RM Ingénierie, SBM, Sofic, Surgical Perspective, Teknimed et Tesalys.

Un salon incontournable pour les professionnels

Rencontres avec les clients et les partenaires, découvertes de nouveaux produits et observation de la concurrence, chaque membre de la délégation a de bonnes raisons de participer au salon Medica.

Surgical Perspective, par exemple, va profiter du salon pour lancer un nouveau produit. Installée depuis 2 ans à Toulouse, la petite société de 7 salariés compte rencontrer ses distributeurs, nord-américains notamment. Même chose pour Innopsys, dont 90 % des 2 millions d'euros de chiffre d'affaires sont réalisés à l'étranger, grâce à un réseau d'une quarantaine de distributeurs.

"Nous sommes sur un marché de niche : le scanner de biopuces, précise Céline Hardy, responsable de l'activité Newmedic à Innopsys. À Medica, nous allons pouvoir rencontrer nos partenaires et voir la concurrence, qui est essentiellement allemande d'ailleurs."

Avec 180 distributeurs dans 82 pays et un chiffre d'affaires réalisé à 90 % à l'export, la société Teknimed est une habituée des salons internationaux. "Nous faisons 8 congrès par an mais Medica nous permet de rencontrer 40 % de nos distributeurs. C'est un rendez-vous très important", relate Carole Léonard, la directrice générale. Leader français dans le domaine des substituts chirurgicaux, Teknimed fournit 40 % du marché mondial des ciments destinés à la chirurgie de la colonne vertébrale. La société a réalisé un chiffre d'affaires de 6,4 millions d'euros en 2013 et compte dépasser les 9,5 millions d'euros en 2015.

Si certains profiteront de Medica pour renforcer leur réseau, d'autres espèrent y bâtir le leur. "Nous sommes à 100 % sur le marché français, mais nous cherchons des distributeurs en Europe du nord, de l'est et en Asie, annonce Jérôme George dont l'entreprise Pixience, spécialisée dans la dermatologie, vient de développer une caméra pour diagnostiquer le mélanome. Participer à Medica devrait nous y aider." Confiant, le dirigeant compte tripler son chiffre d'affaires d'ici à 2015, en passant de 200 000 euros à 600 000 euros.

Même objectif pour Innoset. Fabriquant de sets de soins à usage unique, la société prévoit un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros en 2014, et vise les 10 millions d'euros en 2017, dont 25 % à l'exportation.

"Nous allons pouvoir découvrir les produits en développement et rencontrer les laboratoires américains et nos fournisseurs pakistanais, relate Thomas Leonarc Ducluzeau, le directeur du laboratoire. Medica est si important pour nous que 6 de 20 salariés vont être du voyage. Sans le soutien de la Région, nous n'aurions jamais pu nous y rendre."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :