La création de la région Occitanie génère déjà des économies, selon l'État

 |   |  598  mots
La préfecture de Région à Toulouse
La préfecture de Région à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
La grande région Occitanie permet-elle déjà à l'État de faire des économies ? La réponse est oui, selon la préfecture d'Occitanie, qui met en avant la diminution sensible des budgets dédiés à l'immobilier et aux achats. Les effectifs des administrations régionales ont quant à eux baissé de 2,9 % entre fin 2015 et fin 2016, tout en maintenant un équilibre entre Toulouse et Montpellier.

La région Occitanie fait le bilan. Un an après la création de la grande région qui a fait fusionner Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, les services de l'État ont publié ce mardi 14 février un...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/02/2017 à 20:31 :
scandaleux de tenir de tels propos.
tous ces postes en doublons, cette bataille des petits chefs avec des frais de déplacements plus indemnités ou frais d'hébergements qui explosent. la mise à niveau des salaires des administratifs (vers le haut ce qui est naturel) = 50millions € au niveau national...
en se qui concerne les frais de déplacements des professionnels + 25% en 2016
décourageant
en fait, le seul sondage qui relate la situation est celui qui dit que 85% des français n'ont plus confiance aux politiques. un sondage qui date un peu et qui n'a pas du baisser ses dernières semaines
a écrit le 14/02/2017 à 19:49 :
C'est quoi l'idée ? nous faire croire que la nouvelle région ne coute rien !
Il y en a assez de cette com !!!!
les réunions , le fameux parlement de la mer! MME Delga vous nous enfumez !
j'arrête là!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :