Une Silicon Valley de l'IoT à Labège ? Notre dossier complet

 |   |  534  mots
Décrouvrez notre enquête sur le projet d'IoT Valley du futur à Labège
Décrouvrez notre enquête sur le projet d'IoT Valley du futur à Labège (Crédits : Rémi Benoit)
La Tribune Toulouse vous propose une enquête complète sur la future IoT Valley de Labège, construite autour de plusieurs articles. Projet immobilier, interview de Ludovic Le Moan, écosystème des startups... découvrez en détails un projet qui pourrait faire de Toulouse la capitale des objets connectés, mais qui suscite aussi des interrogations et des tensions sur la question de son financement.

L'intégralité de cette enquête, signée de Béatrice Girard, Emmanuelle Durand-Rodriguez et Pierre Manière, est disponible dans l'hebdomadaire La Tribune, en kiosques vendredi. Elle est déjà en ligne en version PDF.

  • Grâce à un écosystème de 1 500 startups, des laboratoires, des logements et l'implantation de grands groupes, Toulouse veut devenir la référence mondiale des objets connectés. Rêve ou réalité ? Ludovic Le Moan, PDG de Sigfox, y croit : avec l'Iot Valley, il espère créer à Labège un immense campus dédié aux entreprises du secteur.

 Lire : Toulouse va-t-elle devenir la Silicon Valley des objets connectés ?

  • Plus qu'un campus, un morceau de ville. L'IoT Valley, projet d'écosystèmes de l'internet des objets porté par Ludovic Le Moan à Labège, se déploiera sur 8 hectares. Le concept, impulsé par l'architecte Jean-Paul Viguier, doit être présenté aux élus, même si la recherche d'un investisseur est toujours en cours. À terme, d'autres architectes participeront au projet.

 Lire : Jean-Paul Viguier chargé de concevoir une IoT Valley de 100 000 m2

  • Grâce à des partenariats nouveaux entre startups et grandes entreprises, l'IoT Valley, à Labège, révolutionne la démarche d'open innovation. Décryptage.

 Lire : Comment l'IoT Valley crée un lien inédit entre startups et grands groupes

  • Alain Serieys, vice-président du Sicoval, est délégué à la politique d'aménagement du territoire de l'espace et de l'habitat. Pour lui, le projet d'Iot Valley porté par Ludovic Le Moan et l'association ne doit pas concerner seulement les entreprises des objets connectés. Interview.

 Lire : IoT Valley : le Sicoval ne veut pas se restreindre à l'internet des objets

  • Après avoir levé 100 millions d'euros en 2015, Ludovic Le Moan le patron de Sigfox, en fourbit une nouvelle, entre 200 et 300 millions, pour accélérer le déploiement de son réseau pour l'internet des objets. Il prévient toutefois que la société pourrait déménager de Labège près de Toulouse si son projet de Silicon Valley des objets connectés n'est pas suffisamment soutenu par les pouvoirs publics. Interview.

Lire : Ludovic Le Moan prépare une levée de fonds record pour l'internet des objets

  • À l'instar d'un Google dans la recherche sur internet, Sigfox met les bouchées doubles afin de devenir un standard mondial incontournable dans les réseaux voués aux objets connectés. De quoi susciter l'ire des opérateurs mobiles, qui déploient des technologies concurrentes.

Lire : Internet des objets : qui gagnera la guerre des réseaux ? (article réservé aux abonnés)

  • Le fondateur et CEO de Sigfox demeure un mystère pour nombre de ses interlocuteurs. Avec son pro"l de chef d'entreprise, technophile et engagé pour la création d'une IoT Valley à Toulouse, il est une personnalité aussi clivante qu'incontournable.

Lire le portrait : Ludovic Le Moan, le sprinter de l'IoT

  • Lors d'une réunion qui s'est tenue mercredi 21 septembre à la préfecture, la Région, le Sicoval, Toulouse Métropole et l'État ont promis leur soutien pour que la "pépite" de l'IoT ne mette pas à exécution ses menaces de quitter le territoire.

Lire l'article : Les élus se mobilisent pour convaincre Sigfox de rester à Labège

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :