Un métro à l'aéroport Toulouse-Blagnac financé par les Chinois ?

 |   |  240  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Le président de Toulouse Métropole a révélé le 8 juillet que des discussions sont en cours avec les actionnaires chinois de l'aéroport Toulouse-Blagnac pour financer un bout de la future troisième ligne de métro.

"Si nous faisons une branche de métro jusqu'à l'aéroport pour accompagner le développement de l'aéroport, c'est bien à l'aéroport ou à ses actionnaires de financer cette branche". Le 8 juillet, devant les journalistes de la presse locale, Jean-Luc Moudenc a assuré que des discussions sont en cours avec les actionnaires d'ATB (Aéroport Toulouse-Blagnac) pour financer une branche de la future troisième ligne de métro. Le président de Toulouse Métropole a rappelé que l'objectif des actionnaires de l'aéroport est d'atteindre 12 millions de passagers d'ici à 2030 et 18 millions de passagers en 2046.

La "branche" de métro qu'il évoque est une ligne qui raccorderait directement l'aéroport à la 3e ligne TAE (qui reliera quant à elle Colomiers à Labège). Ce tronçon, estimé à 80 millions d'euros, est encore une option. Le financement du projet principal sera quant à lui présenté le 25 juillet.

Ce n'est pas la première fois que Jean-Luc Moudenc exprime son souhait de voir les Chinois participer au financement du métro. Il avait même suggéré que les réserves financières de l'aéroport soient attribuées à ce projet au lieu d'être distribuées sous forme de dividendes.

Pour Anne-Marie Idrac, présidente du conseil de surveillance de l'aéroport, "l'objet social de l'aéroport permet de financer la station de métro à l'aéroport mais pas la ligne en elle-même. Mais Casil Europe est prêt à participer à ce projet".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/07/2017 à 2:07 :
Quel genre de matériel roulant pour la future ligne ? Le VAL actuel ce n'est pas possible, imaginer les rames pleine craquer au heures de pointe à la station Jean-Maga arrive un Tram de l'aéroport rempli de voyageur et de leurs sacs et autres valises déjà qu'ils occupent pas mal de siège dans le tram imaginer la cohue pour rentrer ce cafarnaüm.
Il me semble et le bon sens l'exige, c'est qu'il puissent y avoir des rangements (casier) à bagages et des rames type "boa" serai la meilleure des solutions pour les voyageurs encombrant et encombrés venant de l'aéroport et ceux venant de la gare mais tous ces gens là y ont-il pensés ?
a écrit le 12/07/2016 à 12:40 :
Je suis contente de lire que le projet de Hub des transports autour de l'aéroport de Blagnac avance. La vision que j'ai exprimée à J.L. Moudenc après son élection, pour faire de Blagnac le HUB régional des transports, c'est à dire le point d'entrée et de sortie dans la région Toulousaine est fondée sur l'observation des comportements et des activités de l'aire urbaine qui décentrent le centre économique de la ville. J'ai essayé de joindre madame Idrac sur le même sujet sans réponse. Nous n'en sommes qu'au début.
Ce Hub doit accueillir 5 équipements pour faire de Toulouse la ville internationale qu'elle est par ses activités, sa population résidente éduquée, étudiante et très européenne.
1) l'aéroport,
2) Le métro vers le centre et l'aire entière en connexion et coordination avec les réseaux de bus et trains régionaux et interrégionaux,
3) Une ligne de train-tram souterrain circulaire servant les 31 communes la première couronne Toulousaine. soit 800 000 habitants non usagers car non connectés,
4) la gare souterraine sous l'aéroport de la ligne TGV régionale Bordeaux Toulouse. Cette ligne devrait rester rive droite et être enterrée après Agen, depuis Dune en 82 direct jusqu'à Blagnac (environ 50 kms). Ce tunnel servirait aussi à la sécurité civile des habitants du secteur ( risque Golfech et multiples zones SEVESO nord Toulouse) et maintien de la zone de ballade et vélocycliste du canal latéral nord détruite par le TGV.
A ce dispositif de service de transports collectifs élargissant le maillage de la région,
s'ajoute la nécessité dont J L Moudenc a convenu de finir
5) la seconde rocade de délestage du N O toulousain pour dévier le trafic de transit ouest et Sud venant du Nord et du sud de la Région par les autoroutes.
Ce tronçon devrait relier la rocade Voie l'actée à Eurocentre et à Portet/ Garonne.
L'asso écolo de gestion accepte que le tracé soit souterrain et passe sous la Garonne ( pas de gène pour zones pose migrateurs sur Garonne sauvage + écosystème nature restauré) . La seconde rocade aurait une jonction vers l'autoroute de Tarbes via La Ramée et Cugnaux.
Je recommanderais à Mr Moudenc d'opter pour le choix d'un tunnel routier Sud sous les terrains publics de La Ramée et de l'aéroport de Francazal (silence pour les riverains, accès d'entrées multipliés, utilité pour les ZAC Sud et trajet direct Nord -Ouest, hors rocade)
Pour une construction en deux ans, après l'étude, de ces tronçons, le travail peut être donné en concession pour un faible péage pour 8 km et 6 kms de tunnels (confère Marseille le tunnel qui relie la ville en passant sous le vieux port).
J'espère l'organisation du trafic multimodal ? Je demande la publicité de ce dossier pour
La fin de la maltraitance des usagers des transports par les politiques ? Pour mémoire, je rappelle que la route pour l'A380 a été construite en quelques mois après la décision.
La gestion de la souffrance humaine et de l'espérance d'un mieux être comme moteur électoral, Y'en a marre ! 30 ans de promesses et toujours rien. Là, est le vrai scandale, la gestion sadique de la souffrance de ceux qui vont travailler. Arrêter de nous gérer comme un marché de votants idiots. L'euro demandait le respect. Je demande le respect du peuple et des engagements électoraux dans un délai très bref.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :