"Atteindre les 100 millions de touristes étrangers en France d’ici 2020"

 |   |  497  mots
Jean-François Portarrieu, député LREM de la 5ème circonscription de Haute-Garonne.
Jean-François Portarrieu, député LREM de la 5ème circonscription de Haute-Garonne. (Crédits : DR // Rémi Benoit)
Le député de la 5ème circonscription de Haute-Garonne, Jean-François Portarrieu (LREM), vient d’être nommé rapporteur d’une mission sur l’attractivité touristique de la France. Cette mission va permettre d’évaluer les politiques mises en place et noter d'éventuelles améliorations pour attirer plus de touristes étrangers dans les années à venir. Interview.

Récemment, vous avez été nommé rapporteur d'une mission parlementaire sur l'attractivité touristique de la France. En quoi consiste votre rôle et comment cette mission s'organise ?

Les députés ont deux missions : légiférer en votant des lois et en proposant des amendements, et évaluer les politiques publiques. Mon rôle, en tant que rapporteur de cette mission parlementaire, est d'évaluer les politiques actuelles censées développer l'attractivité touristique de la France, et de proposer, s'il y a lieu, des axes d'amélioration. Pour y parvenir, une vingtaine de parlementaires et moi-même allons travailler sur ce sujet en auditionnant des acteurs du secteur du tourisme en France, mais aussi en rencontrer certains sur le territoire national. Le rapport final sera présenté à l'automne 2018.

Dans quel cadre s'inscrit cette mission parlementaire sur l'attractivité touristique de l'Hexagone ?

Le président de la République, Emmanuel Macron, souhaite accueillir 100 millions de touristes étrangers en France en 2020, contre 83 millions actuellement. Cela en fait tout de même la première destination touristique mondiale, mais les touristes étrangers dépensent peu. Ainsi cette mission doit émettre des préconisations, s'il y a lieu, pour attirer davantage de touristes étrangers sur notre territoire national et développer les recettes économiques du tourisme bien évidemment. Aujourd'hui, la filière du tourisme en France représente 7 % du PIB national et emploie 1,27 millions de salariés, soit 10 % de la population active du secteur marchand hors fonction publique.

Avez-vous déjà rencontré certains acteurs du tourisme ? Si oui, que ressort-il de ces échanges ?

J'ai effectivement eu l'occasion d'échanger avec certains à ce sujet, mais hors du cadre de la mission qui m'a été confiée. Sur ces premiers échanges, il en ressort un manque de collaboration entre les acteurs du secteur. Chacun développe son offre touristique de son côté, mais il serait peut-être plus intéressant de développer des partenariats entre tous et pourquoi pas proposer à nos touristes étrangers des offres "complètes". Au niveau local par exemple, un groupe pourrait visiter grâce à une seule et même offre la Cité de l'espace à Toulouse, la cité historique de Carcassonne, la cathédrale d'Albi et faire du tourisme balnéaire à Narbonne. C'est une hypothèse sur laquelle devra se pencher ma mission.

Comment jugez-vous la politique en matière de tourisme du Département de la Haute-Garonne et de la Région Occitanie ? Cette dernière a lancé en juillet dernier son Comité Régional du Tourisme pour devenir la 10ème région touristique d'Europe.

Il est vrai que l'activité touristique en Occitanie est majeure sur le plan économique (elle accueille près de 30 millions de touristes par an pour 108 000 emplois et 10% du PIB régional, NDLR). J'estime intelligentes les politiques mises en œuvre par les élus locaux sur le tourisme, notamment en s'adaptant aux nouvelles tendances (mise en valeur du territoire sur les réseaux sociaux, campagnes télévisées, développement des pistes cyclables).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2017 à 11:14 :
Il aurait déjà beaucoup à dire sur le tourisme en région Occitanie où la Chambre Régionale des Comptes fait un bilan assez consternant des politiques publiques locales et régionales. Analyse :contre-regard.com/region-occitanie-tourisme-regional-pour-la-chambre-regionale-des-comptes-le-compte-nest-pas-bon/
a écrit le 08/11/2017 à 8:31 :
Pour ma part, je refuse que la France devienne le disneyland mondial. Il suffit de voir dans quel état lamentable les hordes de touristes laissent les villes telles que Paris, Venise, Barcelone, Rome, ...
a écrit le 08/11/2017 à 1:12 :
Donner les droits de traffic à Emirates qui le réclame depuis des années pour se poser à Toulouse voila une idée qu'elle est bonne.
À Lyon ou Emirates se pose les touristes étrangers venus d'Australie Indonésie ou autres on bondis dans la région Rhône Alpes alors qu'avant ils étaient inexistants dans cette region.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :