L'ancienne élue toulousaine Nicole Belloubet nommée Garde des Sceaux

 |   |  354  mots
Nicole Belloubet, Garde des Sceaux
Nicole Belloubet, Garde des Sceaux
La Toulousaine Nicole Belloubet a été nommée Garde des Sceaux le 21 juin pour succéder à François Bayrou dans le gouvernement d'Édouard Philippe.

Ancienne rectrice des académies de Limoges et de Toulouse, Nicole Belloubet, 62 ans, brillante universitaire et juriste de profession, a été nommée le 21 juin ministre de la Justice, succédant à François Bayrou. C'est une ancienne élue socialiste de la mairie de Toulouse et du Conseil régional de Midi-Pyrénées.

Engagée dans la vie régionale

Nicole Belloubet avait été élue en 2008 sur la liste de Pierre Cohen à la mairie de Toulouse. Elle siégeait au conseil municipal en tant que première adjointe chargée de la Culture. C'est 2010 que la professeure de droit public à Sciences Po Toulouse a quitté la mairie pour devenir première vice-présidente de la Région Midi-Pyrénées auprès de Martin Malvy. Elle avait la responsabilité de l'Éducation, de l'enseignement supérieur et de la recherche. Une fonction que Nicole Belloubet a choisi de quitter au moment de son entrée au Conseil Constitutionnel en 2013 car "il y a une incompatibilité entre les fonctions au Conseil constitutionnel et les mandats électoraux. On ne refuse pas une nomination au Conseil constitutionnel", avait-elle alors estimé.

Très engagée dans la vie de l'ancienne région Midi-Pyrénées, Nicole Belloubet s'était notamment beaucoup investie dans la construction du Schéma régional de l'enseignement et de la recherche. Elle était également très présente auprès des entreprises de Midi-Pyrénées, où elle représentait régulièrement Martin Malvy.

Fait rare dans la fonction publique : alors qu'elle était rectrice d'académie de Toulouse depuis 2000, Nicole Belloubet avait choisi de démissionner de son poste, en 2005. En désaccord avec les orientations du gouvernement Raffarin elle avait alors estimé ne pas disposer des moyens suffisants pour accomplir correctement sa mission.

Elle est aujourd'hui la sixième femme ministre de la Justice de la Ve République, et fait partie depuis hier des deux femmes qui ont un ministère régalien (avec Florence Parly au ministère des Armées et de la Défense). Elle est également engagée sur la question de l'égalité femmes / hommes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :