Plusieurs centaines de sympathisants pour la venue de Nicolas Sarkozy à Toulouse

 |   |  360  mots
Séance de selfie avec les sympathisants pour Nicolas Sarkozy.
Séance de selfie avec les sympathisants pour Nicolas Sarkozy. (Crédits : Rémi Benoit)
L'ancien président de la République a fait un court déplacement à Toulouse ce mercredi 5 octobre à l'occasion d'une séance de dédicace de son dernier livre. Nicolas Sarkozy tiendra ce soir un meeting à Montauban où il devrait préciser sa position sur l'interdiction du port du voile dans l'espace public.

Nicolas Sarkozy s'est offert un mini-bain de foule ce mercredi 5 octobre à Toulouse. Environ 300 personnes l'attendaient devant la librairie Privat où était organisée cette après-midi une séance de dédicace de son livre de campagne Tout pour la France. Arrivé dans la matinée dans la Ville rose, l'ancien président de la République et candidat aux primaires LR, a d'abord déjeuné avec une délégation d'élus au restaurant la Compagnie Française. Étaient présents notamment Laurence Arribagé, présidente de la fédération Les Républicains de Haute-Garonne et vice-présidente de son comité de soutien ainsi que le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc, qui ne soutient pour le moment officiellement aucun des candidats à la primaire.

nicolas sarkozy

Laurence Arribagé, présidente des Républicains 31 aux côtés de Nicolas Sarkozy lors de la séance de dédicaces (Crédit : Rémi Benoit).

Lors de la séance de dédicaces, Nicolas Sarkozy a déclaré qu'il était "content de pouvoir rencontrer les gens à cette occasion", évacuant les questions d'actualité posées par les journalistes. Ce mercredi matin à l'antenne de Radio Classique, l'ancien président a confirmé qu'il voulait un texte législatif pour interdire le voile dans l'espace public. "Je vais dire des choses là-dessus ce soir", a-t-il affirmé à Toulouse. Après une table ronde sur le thème de la ruralité, Nicolas Sarkozy tiendra dans la soirée un meeting à la salle des fêtes de Montauban, municipalité dirigée par l'élue LR Brigitte Barèges.

À noter qu'un petit groupe d'étudiants gabonais a manifesté à proximité de la librairie scandant "Juppé président". Opposés à la récente réélection d'Ali Bongo, ils estiment que Nicolas Sarkozy a favorisé le maintien de ce dernier au pouvoir et avaient déjà chahuté l'ancien président lors d'un meeting dans le Nord.

Candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, Nicolas Sarkozy est mis en examen dans l'affaire Bygmalion pour avoir dépassé le plafond des dépenses électorales fixé à 22,5 millions d'euros. Il a estimé ce matin être "lavé de tout soupçon" dans ce dossier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :