Rentrée du PS à Colomiers : ce qu'il faut savoir sur ce meeting contesté

 |   |  661  mots
Manuel Valls et une partie du gouvernement feront leur rentrée dans la région toulousaine (Crédit : Rémi Benoit).
Manuel Valls et une partie du gouvernement feront leur rentrée dans la région toulousaine (Crédit : Rémi Benoit).
Le Premier ministre et les soutiens de François Hollande sont attendus ce lundi à Colomiers pour le grand meeting de rentrée du Parti socialiste. Plusieurs syndicats ont prévu d'organiser un contre-meeting en marge du rassemblement pour protester contre la politique du gouvernement. De son côté, le leader du Parti de Gauche Jean-Luc Mélenchon organise un pique-nique de rentrée ce dimanche 28 août à Toulouse.

Pas d'université d'été pour le Parti socialiste cette année. Face aux "risques de violence" (dixit le Premier secrétaire du PS) de la part des opposants à la loi El Khomri et de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, le rassemblement prévu à Nantes a été remplacé par une journée de travail ce lundi 29 août dans la périphérie toulousaine.

Manuel Valls et une partie du gouvernement à la tribune

L'après-midi, les militants locaux participeront à deux ateliers de travail sur le thème "L'essentiel, c'est la République" avant le grand meeting de rentrée du parti qui doit se tenir de 18h à 20h au hall Comminges de Colomiers. Le Premier ministre Manuel Valls s'exprimera à la tribune ainsi que Jean-François Cambadélis, Premier secrétaire du PS, les ministres de l'Agriculture Stéphane Le Foll et de la Santé Marisol Touraine. Les ministres de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem, de la Culture Audrey Azoulay et celle du Logement Emmanuelle Cosse seront également du déplacement.

Du côté des élus locaux, des prises de parole de la présidente de la Région Occitanie Carole Delga, du président du Conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric et de la maire de Colomiers Karine Traval-Michelet sont programmées. En revanche, l'ancien maire de Toulouse Pierre Cohen a annoncé sur sa page Facebook qu'il n'assisterait pas au rassemblement :

"Nous, les Aubrystes, avions décidé d'organiser une rencontre intitulée Carrefour citoyen des gauches et de l'écologie fin août. Cette décision intervenait après 8 mois de politique gouvernementale déplorable tant sur le plan moral que social."

Pourquoi Colomiers et pas Toulouse ?

Beaucoup s'interrogent sur le choix de Colomiers pour la tenue de ce rassemblement de rentrée de la majorité socialiste. "Cette décision vient de Paris, assure Sébastien Vincini, le 1er secrétaire fédéral du PS en Haute-Garonne. La tenue d'un meeting prend du sens quand on sait que nous sommes la 4e fédération socialiste du pays avec plus de 4 000 adhérents en Haute-Garonne. Colomiers est la deuxième ville du département et la première municipalité socialiste".

Par ailleurs, la maire socialiste de Colomiers Karine Traval-Michelet est une proche de Manuel Valls. Elle a récemment fait parler d'elle au niveau local au sujet du financement de la troisième ligne de métro en s'opposant à Jean-Luc Moudenc sur ce sujet.

Contre-meeting syndical

Chez les syndicats, l'annonce de ce rassemblement dans le village natal de Georges Seguy, ancien secrétaire général de la CGT décédé mi-août, ne passe pas. "Valls fait sa rentrée, nous aussi !", annonce un événement Facebook lancé il y a quelques jours à l'appel de la CGT, de la FSU et de Solidaires 31, et rejoints par des organisations étudiantes et lycéennes.

"Nous allons organiser un contre-meeting à 17h avec une série de prises de parole sur tous les sujets sociaux de la rentrée. La question de la loi Travail n'est pas close. Une large partie de la population, salariés et petits patrons, la rejettent. Le gouvernement a fait preuve d'un double déni de démocratie en refusant de discuter avec les organisations syndicales et en faisant usage du 49.3.", avance Cédric Caubère, secrétaire général de la CGT 31.

Lire aussi : À Toulouse, Jean-Luc Mélenchon réunit 2 500 personnes pour sa rentrée politique

 La permanence de Christophe Borgel dégradée

Signe des tensions qui entourent ce rassemblement, le député PS Christophe Borgel a annoncé ce lundi matin que sa permanence toulousaine a fait l'objet de dégradations dans la nuit. C'est la seconde fois cette année, le 17 mai dernier, en pleine mobilisation contre la loi Travail, des membres de la CGT avaient muré l'accès au local.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/08/2016 à 17:32 :
La politique économique néolibérale du parti socialiste en a fait le quatrième parti de France et ce n'est pas en continuant de ne pas assumer son idéologie de droite qu'elle remontera dans l'estime des gens.

"Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l'orage". Jean Jaurès (PS)

"Le capitalisme c'est génial !" Manuel Valls (PS)

Cherchez l'erreur...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :