Le maire de Toulouse révolté face aux déclarations d'Arnaud Montebourg sur l'aéroport

 |   |  659  mots
Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse
Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
"Culot" et "imposture" : le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc réagit avec force aux propos tenus par Arnaud Montebourg cette semaine : le candidat à la primaire du PS (ancien ministre de l'Économie), a fait part de sa volonté de revenir sur la privatisation de l’aéroport de Toulouse en cas d’élection à la présidentielle 2017. Les soutiens d'Arnaud Montebourg à Toulouse prennent sa défense.

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire du PS et ancien ministre de l'Économie, a fait part le 5 décembre de sa volonté de revenir sur la privatisation de l'aéroport de Toulouse en cas d'élection à la présidentielle 2017. "Je n'ai pas accepté qu'on l'ait privatisé (...) c'est-à-dire qu'on soit passé à 49 %, qu'on ait donné la direction de cet aéroport à une entité privée, ce qui pose un problème", a fustigé l'ancien ministre de l'Économie à l'antenne de Sud Radio/Public Sénat.

Le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc a réagi avec force par communiqué de presse ce mardi 6 décembre. Il dénonce "une véritable imposture de la part de M. Montebourg", ajoutant "quel culot !"

"Je tiens en effet à rappeler qu'en juillet 2014, lorsqu'il était ministre de l'Économie, c'est lui qui avait décidé, de concert avec son collègue Michel Sapin, de céder la participation de l'État au capital de la société Aéroport Toulouse-Blagnac !
Emmanuel Macron avait ensuite procédé à la vente elle-même, aboutissement du processus lancé par Arnaud Montebourg.
Maintenant que la vente a eu lieu, et sentant bien qu'il doit donner des gages à l'aile gauche du PS en vue de la Primaire socialo-socialiste, M. Montebourg prétend qu'il était contre. Il se déclare proche du peuple mais n'hésite pas à prendre les gens pour des imbéciles !"

Pour rappel, le groupe chinois Casil Europe a acquis 49,99% de l'aéroport de Toulouse  lors d'une privatisation partielle l'an dernier, mais Arnaud Montebourg avait alors quitté le gouvernement, remplacé par Emmanuel Macron.

 "Je reviendrai sur cette décision, d'abord parce que la première décision qu'ont prise les investisseurs chinois c'est de vider la trésorerie (...) de la société d'exploitation de l'aéroport, ce n'est pas acceptable", a assuré Arnaud Montebourg, qui fait référence au versement de 15 millions d'euros de dividendes aux différents actionnaires de la société ATB (environ 22 % des réserves totales de l'aéroport qui s'élèvent  à 70 millions d'euros). À noter que parmi les premières décisions du nouvel actionnaire se trouve également un plan d'investissement de 102 millions d'euros visant à agrandir et moderniser l'aérogare.

Lire aussi : Aéroport de Toulouse : 15 millions d'euros vont être distribués aux actionnaires

"Jean-Luc Moudenc est révoltant"

Les soutiens d'Arnaud Montebourg à Toulouse ont eux-même réagi en fin de journée, suite à la diffusion du communiqué de presse de Jean-Luc Moudenc. Romain Cujives,  directeur adjoint du cabinet de Georges Méric au Conseil départemental, représentant d'Arnaud Montebourg en Haute-Garonne (et membre de son équipe de campagne) s'agace :

"Jean-Luc Moudenc travestit la réalité. Il est révoltant. Arnaud Montebourg a permis l'ouverture du capital de l'aéroport de Toulouse mais il n'est en rien responsable du choix de l'entreprise actionnaire, or, c'est bien cette entreprise qui pose problème. Non seulement elle a vidé les caisses de la société ATB, mais on peut en plus se poser la question de savoir si c'est une bonne idée de placer une entreprise chinoise à la tête de l'aéroport de Toulouse, place forte de l'industrie aéronautique européenne."

Le socialiste rajoute : "Ce n'est pas Arnaud Montebourg qui a permis à Casil de verser des dividendes, c'est Jean-Luc Moudenc !" (Actionnaire minoritaire, Toulouse Métropole avait voté en faveur du versement de 15 millions d'euros de dividendes, de même que la CCI de Toulouse, arguant que cela ne remettait pas en cause le plan d'investissement).

Le conseiller municipal d'opposition, François Briançon (PS) a également réagi sur les réseaux sociaux, insistant sur le fait que "d'autres solutions et d'autres investisseurs auraient pu être trouvés et leur première décision n'aurait pas été la répartition des dividendes"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2016 à 12:41 :
Oui oui Montebourg et le gouvenement Hollande étaient les premiers à vouloir vendre l'aéroport de Toulouse-Blagnac et maintenant M Montebourg retourne sa veste ?
Si les politiques avaient voulu garder cet aéroport dans le giron du secteur public, il fallait ouvrir une souscription nationale.
a écrit le 07/12/2016 à 17:12 :
Vs avez ds cet article le lamentable débat de nos Politiques en attendant les Toulousains et Français sont trahis il faut jeter cette Caste car mme le plus ignare pouvait prévoir ce scénario d'autant que Wiseed, Sté participative, avait réuni 18 M€ et fait une intervention à Bercy
a écrit le 07/12/2016 à 9:16 :
Montebourg qui est retourné à l'école et a travaillé quelques mois, a une lueur de compréhension des erreurs de ses gouvernements, visiblement pas encore partagée ... la preuve : le Port de Sète vient de signer une "convention de partenariat" avec le Port chinois de Weifang ce qui permettra au groupe Shandong Hi Speed, actionnaire principal de l'aéroport de Toulouse, d'y faire transiter ses conteneurs grâce à un nouveau quai long de 470 m ! La stratégie chinoise se déroule comme prévu ...De gauche, de droite, de gauche pas droite dans ses bottes et de droite gauche, tous aussi fin stratèges ! Moi je me mets au chinois ... OhKongQiKaille !
a écrit le 06/12/2016 à 15:08 :
Montebourg a parfaitement raison de mettre fin aux scandales des privatisations de toutes natures, aéroport de Toulouse particulièrement, entre voyous de la politique française qui agissent en bandes organisées avec des investisseurs mafieux ;

Il conviendra aussi de stopper et annuler les autres privatisations des autres aéroports, Lyon etc ...

il est stupide de construire Notre Dame des Landes ruineux désastreux écologiquement inutile à Nantes qui a déjà un aéroport à moderniser, le piètre projet entre voyous Notre Dame des Landes doit être arrêté urgemment, puisque la France est fauchée.
Réponse de le 06/12/2016 à 17:09 :
"il est stupide de construire Notre Dame des Landes ruineux désastreux écologiquement inutile à Nantes qui a déjà un aéroport à moderniser, le piètre projet entre voyous Notre Dame des Landes doit être arrêté urgemment, puisque la France est fauchée. "
C'est bien, vous avez bien appris votre catéchisme zadiste et vous le récitez bien.
Maintenant il est temps de passer aux choses sérieuses, quand Cazeneuve fait-il enfin évacuer la ZAD pour enfin commencer les travaux de construction de cet aéroport, légal à tous égards et majoritairement soutenu par les habitants du département concerné ?
a écrit le 06/12/2016 à 14:47 :
Ben tiens fallait s'en douter, l'idée stupide de Montebourg ne suscitant dans l'opinion publique absolument aucun intérêt, on en rajoute une couche histoire de monopoliser les médias avec des thèmes à la gond.

On nous prend vraiment pour des canards hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :