L'aéroport de Toulouse lance un site pour réclamer la troisième ligne de métro

 |   |  341  mots
Capture d'écran avant le lancement officiel du site.
Capture d'écran avant le lancement officiel du site. (Crédits : DR)
L'aéroport Toulouse-Blagnac vient de mettre en ligne un site internet pour récolter un large soutien en faveur du raccordement de la zone aéroportuaire à la future troisième ligne de métro. Actuellement, non seulement la desserte de l'aéroport n'est qu'une option, mais son financement est source de désaccords entre l'aéroport et Toulouse Métropole.

Nouvel épisode dans le feuilleton de la troisième ligne de métro. L'aéroport Toulouse-Blagnac a mis en ligne ce jeudi 8 septembre un site internet pour inciter les Toulousains à se prononcer en faveur d'une station de métro dans la zone aéroportuaire. Les internautes sont appelés à remplir un formulaire en ligne pour formaliser leur soutien et indiquer si leur motivation principale est "le raccordement direct entre l'aéroport et la gare" ou "le désenclavement de la zone aéroportuaire". Cette opération de lobbying intervient alors que Tisséo lance le 12 septembre une consultation de trois mois auprès des habitants de l'agglomération dans le cadre du débat public.

Pour rappel, le tracé de référence de la ligne TAE (Toulouse Aerospace Express) prévoit de rallier d'ici 2024 la gare de Colomiers et Labège-La Cadène en passant par la gare Toulouse Matabiau et les principaux sites d'Airbus. L'aéroport ne figure pour l'instant pas dans ce tracé mais Tisséo étudie la possibilité d'un raccordement de l'aéroport à la ligne depuis la station Jean Maga, située dans le quartier Ancely. Ce tronçon complémentaire coûterait 80 millions d'euros.

Qui va payer le raccordement entre l'aéroport et la 3e ligne de métro ?

Le président du directoire d'Aéroport de Toulouse (ATB) Jean-Michel Vernhes estime que "l'aéroport pourra participer aux aménagements nécessaires dans l'aérogare pour accueillir la station de métro" mais que "ce n'est pas la mission de l'aéroport de financer une ligne de transport".

À l'inverse, le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc martelait encore le 8 juillet dernier :

"Si nous faisons une branche de métro jusqu'à l'aéroport pour accompagner le développement de l'aéroport, c'est bien à l'aéroport ou à ses actionnaires de financer cette branche".

Quelques mois auparavant, il avait même suggéré que les réserves financières de l'aéroport soient attribuées à ce projet au lieu d'être distribuées sous forme de dividendes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2016 à 4:17 :
Mais ils sont bons pour l'asile !

On vient à peine d'ouvrir un tramway à 75 M€ qui restera surcapacitaire pendant trèèèèès longtemps et ils veulent maintenant le remplacer par un bout de métro, comme si le projet de troisième ligne n'était pas déjà assez tordu et long comme ça...
a écrit le 08/09/2016 à 19:47 :
Il s'agit d'une urgence

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :