Mobilité : My Sam démarre à Toulouse et veut casser les codes du VTC

 |   |  1173  mots
Pierre Rosi, le fondateur de My Sam, se fait conduire par un de ses chauffeurs.
Pierre Rosi, le fondateur de My Sam, se fait conduire par un de ses chauffeurs. (Crédits : MySam)
L’application albigeoise de VTC My Sam est la première à laisser ses chauffeurs décider du prix de la course et à les rémunérer même lorsqu’ils ne sont pas en activité. Le lancement officiel de cette application communautaire est prévu pour le mois d’octobre.

"Avec My Sam, ce sont les chauffeurs qui décident", se félicite Pierre Rosi, fondateur de la startup en période de test depuis le 1er août 2016. Pour l'application albigeoise de VTC My Sam,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2017 à 12:22 :
Oui de la poudre aux yeux pour justifier l'augmentation de 15%. du Travis Kalnick recruté par Mysam ?
a écrit le 16/09/2017 à 12:17 :
De la fumée sans feu chez mysam, même jeu même politique de d'opacité que Uber !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :