Startup : le carton des étiquettes autocollantes de Ludilabel

 |   |  460  mots
Sandrine Jullien-Rouquié, fondatrice de Ludilabel.
Sandrine Jullien-Rouquié, fondatrice de Ludilabel. (Crédits : Rémi Benoit)
La startup Ludilabel poursuit sa croissance à l'international avec l'ouverture d'un site de production en Italie et prévoit une nouvelle antenne à Barcelone en Espagne. La pépite toulousaine espère en parallèle conquérir les maisons de retraite avec ses étiquettes autocollantes lavables en machine.

À une semaine de la rentrée, c'est le grand rush pour la startup Ludilabel. Chaque année, à la fin du mois août, 4 000 étiquettes par jour sont commandées depuis le e-commerce. Au total, la pépite...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :