Numa ouvre un accélérateur de startups à Toulouse

 |   |  314  mots
Numa sera hébergé dans les locaux de la Cantine 27 rue d'Aubuisson.
Numa sera hébergé dans les locaux de la Cantine 27 rue d'Aubuisson. (Crédits : Numa)
Pionnier de l'accélération de startups en France et présent dans sept villes étrangères, Numa a décidé de déployer une antenne à Toulouse. Le programme sera accueilli dans les locaux de la Cantine et a commencé la sélection des startups.

Un nouvel accélérateur prend ses quartiers à Toulouse. Numa, qui a lancé le premier accélérateur de France en 2011, a décidé d'implanter son programme dans la Ville rose. Numa sera hébergé dans les locaux de la Cantine, 27 rue d'Aubuisson.

"L'accélérateur toulousain est soutenu financièrement et déployé par des entrepreneurs-clés de l'écosystème régional toulousain, à l'image des fondateurs de startups tels que Julien Boué et Marc Leverger (BricoPrivé), Gilles Moncaubeig (Teads) ou encore Cédric Mallet (ancien directeur général de Jeuxvideo.com). Elle complètera avec beaucoup de synergie les dispositifs dédiés aux startups déjà existants à Toulouse", explique Numa.

Les candidatures ouvertes jusqu'au 20 juin

Le programme d'accélération a débuté début avril la sélection de ses premières startups. Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 20 juin 2017 sur le site de Numa. Huit experts, mentors et entrepreneurs en résidence seront mobilisés pour accompagner les startups choisies.

Depuis 2011, le programme d'accélération de Numa a accompagné à Paris 120 startups, "dont chacune a levé en moyenne 1 million d'euros dans les sept mois qui ont suivi leur participation au programme". Numa s'est également implanté dans sept villes à l'étranger : New York, Berlin, Casablanca, Moscou, Barcelone, Mexico et Bangalore. En 2016, un programme d'accélération à été lancé sur le même modèle à Montpellier (appelé alors Sprint). "À Montpellier, Numa reçoit en moyenne 100 dossiers par saison et sélectionne à chaque fois près d'une dizaine de startups pour participer au programme", avance Numa.

Olivier Mougenot, directeur de l'investissement de Numa, explique que le programme "ambitionne de repérer et accélérer les plus belles startups françaises en s'implantant dans les grandes villes de France. L'Occitanie est un territoire très dynamique en termes d'entrepreneuriat, c'est pourquoi nous y avons déployé nos deux premiers programmes régionaux".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :