Ethics Group va lancer son incubateur de startups à Blagnac

 |   |  449  mots
Les locaux d'Ethics Group vont accueillir à partir d'avril une dizaine de startups dans un espace baptisé Ethics Village.
Les locaux d'Ethics Group vont accueillir à partir d'avril une dizaine de startups dans un espace baptisé "Ethics Village". (Crédits : Ethics group)
Le cabinet de conseil en organisation Ethics Group lancera en avril prochain, à Blagnac, l'Ethics Village, un incubateur destiné à l'épanouissement et la maturation des startups. Une initiative "unique" selon les mots du président d'Ethics Group, Thierry Pédeloup.

"Ethics Village a été réfléchi comme un trait d'union entre incubateur et autonomie complète de l'entreprise", décrit Thierry Pédeloup, président d'Ethics Group. La société, qui se présente comme le spécialiste de la gouvernance et de la transformation des organisations, va lancer en avril prochain un incubateur pour startups. Baptisé Ethics Village, ce "biotope" comme le désigne Thierry Pédeloup devrait accueillir jusqu'à 15 startups. Le terme biotope est issu du domaine écologique et désigne un lieu de vie, un écosystème harmonieux. Installé dans des locaux flambant neufs à Blagnac depuis le début de l'année, Ethics Group va dédier plus de 1 000 m2 à ces jeunes entreprises pour une période de 6 mois à 3 ans.

Appel à candidatures jusqu'à fin mars

L'appel à candidatures officiellement lancé mercredi 8 mars répond à des critères encore flous. Le biotope (qui sera officiellement actif courant avril) comptera des startups choisies pour "leur projet, leur philosophie et la création de valeur ajoutée" qu'elles proposeront. Les startups devront également s'inscrire "dans la continuité des valeurs et de l'éthique portées par Ethics Group" à travers son mouvement "The Good Compagny" (qui surfe sur la tendance de l'entreprise libérée). Les futurs "biotopeurs" qui recherchent un accompagnement stratégique durable ont jusqu'au 31 mars 2017 pour candidater et se pré-inscrire sur le site d'Ethics Village. Les entreprises présélectionnées présenteront ensuite leur projet lors d'un comité qui se tiendra dans les premiers jours d'avril.

Le maire de Blagnac Bernard Keller décrit ce nouveau projet comme "une nouvelle vision d'une pépinière dynamique". Il insiste sur "la vision éthique et moderne" que prône Ethics Group à travers cet incubateur.

Lire aussi : L'accélérateur Momentum accueille ses cinq premières startups

Prolongement du Village by CA

Établi à Blagnac, Ethics Group reste pour autant rattaché au centre-ville toulousain par le biais du Village by CA. "Nous sommes partenaire ambassadeur du Village by CA à Toulouse et, à ce titre, nous avons noué un partenariat qui permettra aux biotopeurs de profiter des moyens de cet autre village et réciproquement", annonce Thierry Pédeloup. Son entreprise, forte d'un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2016 pour 110 salariés prévoit un accompagnement particulier pour les startups. Les entreprises devront payer un loyer pour les locaux qu'elles occuperont au sein de l'Ethics Village. Elles disposeront d'expertise, de conseils et de prestations selon leurs besoins, parfois directement fournis par Ethics Group. Par exemple, une startup ayant besoin d'un nouveau site internet pourra faire directement appel à Ethics Group sans passer par un prestataire extérieur. Cependant, en fonction des prestations effectuées, Ethics Group pourra facturer la prestation à la startup.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :