Croissance continue pour MyFeelBack, mais bilan mitigé pour la filiale USA

 |   |  717  mots
Stéphane Contrepois, président de la Start-up MyFeelBack
Stéphane Contrepois, président de la Start-up MyFeelBack
La startup toulousaine MyFeelBack annonce un bon bilan 2016 avec plusieurs gros contrats signés, notamment avec le géant des cosmétiques L'Oréal. La société, qui a créé un logiciel Saas d'enrichissement de la connaissance client, dresse néanmoins un bilan en demi-teinte de son expérience à New York. Interview de Stéphane Contrepois, président de MyFeelBack.

Vous annoncez une cinquième année de rentabilité, ce qui est plutôt rare pour une startup, comment l'expliquez-vous ?

L'année 2015 était plutôt l'année de validation du "go to market", c'est-à-dire...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :