La clinique Pasteur lance le Hi-Lab, son accélérateur de startups

 |   |  599  mots
Dominique Pon, directeur de la clinique Pasteur à Toulouse
Dominique Pon, directeur de la clinique Pasteur à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Grâce à Hi-Lab, la clinique Pasteur, à Toulouse, souhaite incuber des startups et développer des accords avec industriels et institutionnels pour favoriser l'innovation au service des patients. L’établissement privé espère aussi attirer les fonds des gros investisseurs médicaux.

Créer un incubateur de startups dans une établissement de santé, il fallait oser... la clinique Pasteur l'a fait.

"Innover, c'est dans les gènes de notre établissement !", a rappelé Dominique Pon, le directeur de la clinique lors de la présentation de Hi-Lab pour Health innovation Laboratory.

"Depuis dix ans et la mise au point du premier dossier patient informatisé dans nos murs, nous n'avons cessé d'être dans l'innovation technologique, médicale, numérique et nous avons même déjà créé quelques startups, c'est pourquoi aujourd'hui, nous décidons de nous structurer en créant l'accélérateur Hi-Lab."

Grâce à ce guichet unique, la clinique toulousaine, qui consacre un budget annuel de 2 à 3 millions d'euros à l'innovation digitale, veut soutenir l'émergence et le développement d'applications et d'innovations médicales au service du patient. Une façon de favoriser l'émergence de startups en santé et de multiplier les accords cadres avec des industriels, des grandes écoles et des laboratoires.

La direction médicale du Hi-Lab a été confiée au professeur de cardiologie Atul Pathak, qui sera chargé de valider l'intérêt médical des projets.

"Quand je suis arrivé ici, j'ai été surpris par l'énorme décalage qui existe entre le foisonnement de bonnes idées et le peu de concrétisation... Avec cette plateforme d'échange de haut niveau, nous allons soutenir petites et grandes entreprises pour développer des outils au service des patients", annonce le médecin.

Olivier Geoffroy, Atul Pathak et Dominique Pon.

Ubleam, MHComm, Medinbox déjà partenaires

Côté startups, c'est Olivier Geoffroy, le directeur technique de l'établissement, qui est chargé d'animer la structure. "Des bureaux sont désormais réservés aux startups au cœur de la clinique et 7 ou 8 jeunes pousses travaillent déjà dans l'accélérateur", a-t-il précisé.

C'est le cas de Ubleam qui développe actuellement une solution de guidage à l'intérieur de l'établissement. Elle permet, grâce à des panneaux équipés de bleam (le tag 3D développé par la startup) de trouver facilement une chambre ou un bureau de consultations. "Ce marché du guidage offre aussi de nombreuses perspectives dans les aéroports et la grande distribution. Nous venons d'ailleurs de signer un contrat avec Air France", a précisé Samuel Bourry, le PDG de Ubleam.

Une autre collaboration est en cours avec la startup MHComm qui développe une plateforme de télé-santé. Cela permet, dans le cadre d'une hospitalisation à domicile (HAD), de connecter le patient avec son médecin traitant, la clinique Pasteur et les soignants à domicile.

Ihealth, le leader européen de distributeurs de dispositifs médicaux connectés (tensiomètres, glucomètres, balances...) viendra aussi intégrer ses mesures (tension etc...) directement dans la plateforme de suivi en HAD.

Enfin Medinbox, une autre startup toulousaine, a déployé avec la clinique Pasteur son interface tactile permettant le tournage et la diffusion d'images à l'intérieur et à l'extérieur des blocs opératoires. Un dispositif qui a déjà séduit une vingtaine d'hôpitaux à travers le monde.

Attirer des investisseurs grâce à Hi-Lab

"Nos investissements varient d'un projet à l'autre, a décrit Olivier Geoffroy. Nous avons investi entre 4 et 5 millions d'euros en 6 ans sur le dossier patient informatisé, près de 400 000 euros avec MHComm, 100 000 euros avec Ubleam et nous aurons investi quelques millions d'euros d'ici deux ans dans l'espace patients web."

La clinique Pasteur ne s'en cache pas, grâce à cette initiative, elle souhaite gagner en visibilité et être identifiée pour attirer des fonds parmi les gros investisseurs médicaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/11/2015 à 13:08 :
http://www.eurekam.fr/fr/
a voir absolument, hyper intéressant pour les chimios
merci
Réponse de le 06/01/2016 à 11:32 :
bonjour,

co fondateur de la société eurekam et inventeur drugcam

si vous souhaitez, on peut échanger au vu de votre intérêt !


merci

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :