Janus : la filière française des nanosatellites étudiants pilotée depuis Toulouse

 |   |  1383  mots
Nanosatellite Eye-Sat, projet pilote du réseau Janus.
Nanosatellite Eye-Sat, projet pilote du réseau Janus. (Crédits : CNES/Emmanuel Grimault, mars 2017)
Peu chers et performants, les satellites miniatures ont le vent en poupe. Depuis 2012, le Cnes propose même aux étudiants français de financer à 50% le développement de leur propre nanosatellite. Créé à Toulouse, le réseau Janus regroupe aujourd’hui 12 établissements dans neuf villes de l’hexagone.

Cinq années, 14 projets, une mission pilote... Le réseau français des Jeunes en apprentissage pour la réalisation de nanosatellites au sein des universités et des écoles de l'enseignement supérieur...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :