Le Cnes et Nexeya lancent à Toulouse une filière nanosatellite

 |   |  637  mots
Les principaux signataires du partenariat publique-privée, en compagnie de Geneviève Fioraso, autour d'une maquette fortement semblable à ce que sera Angels.
Les principaux signataires du partenariat publique-privée, en compagnie de Geneviève Fioraso, autour d'une maquette fortement semblable à ce que sera Angels. (Crédits : Laurent Smadja)
Le Cnes et la société Nexeya s’associent au sein d’un consortium industriel pour développer le démonstrateur de nanosatellite "Angels". Un événement important pour le secteur aérospatial français qui, jusqu’à présent, n’était pas doté d’une filière consacrée aux nanosatellites. La mise en orbite de ce premier nanosatellite français, prévue fin 2019, entre dans le cadre de la mission Argos.

"Une nouvelle page de l'histoire spatiale française débute à Toulouse",  a déclaré de manière solennelle Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, à l'occasion, le 18 mai 2017, du lancement dans la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :