À Toulouse, cinq rencontres pour mettre en valeur les femmes scientifiques

 |   |  300  mots
Les rencontres se dérouleront au Quai des Savoirs à Toulouse
Les rencontres se dérouleront au Quai des Savoirs à Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Le CNRS Midi-Pyrénées et l'association Femmes et Sciences lancent un cycle de cinq rencontres dédiées aux femmes et aux sciences. Ce rendez-vous aura lieu au café du Quai des Savoirs; à Toulouse. L'occasion de mettre en avant des femmes scientifiques et de susciter des vocations.

Depuis mars dernier, le café du Quai des Savoirs accueille chaque soir des rencontres autour des sciences. Après la pause estivale, le rendez-vous reprend ses marques allées Jules-Guesde à Toulouse et s'enrichit d'un cycle de cinq rencontres organisées par le CNRS Midi-Pyrénées et l'association Femmes et Sciences.

"L'idée est que des femmes racontent leur travail de recherche, leurs difficultés, comment elles concilient travail et vie de famille", explique Catherine Dematteis, responsable du service de communication du CNRS Midi-Pyrénées, co-organisatrice de l'événement avec l'association Femmes et Sciences. In fine, l'objectif est clair : attirer plus de jeunes femmes vers les parcours scientifiques. "La filière informatique est presque exclusivement masculine, alors qu'au début, c'étaient des femmes qui étaient informaticiennes", rappelle Catherine Dematteis.

Pour dépasser les préjugés, Josette Costes, membre de l'association Femmes et Sciences, parlera justement des stéréotypes de représentations des professions scientifiques dans les manuels scolaires, lors de la première édition de la rentrée, dimanche 2 octobre à 16 h. Elle sera accompagnée par la biologiste Julie Batut et l'anthracologue (qui étudie les charbons de bois dans un contexte archéologique) Vanessa Py.

Toutes les sciences seront balayées pendant ce cycle de rencontres. Florence Sedes, informaticienne à l'Irit (institut de recherche en informatique de Toulouse), et Christelle Hureau, chimiste au LCC (laboratoire de chimie de coordination du CNRS), présenteront leurs recherches respectivement les 4 décembre et 14 février. Le 11 avril, Alexandra Ter Halle, chimiste à l'IMRCP (interactions moléculaires et réactivité chimique et photochimique), racontera ses périples dans les tourbillons de plastiques du septième continent. Le cycle se terminera le 13 juin avec l'intervention de la physicienne du CEMES (centre d'élaboration des matériaux et d'études structurales) Caroline Bonafos.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :