Un nouvel institut de recherche d'excellence voit le jour au CHU

 |   |  198  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Dédié aux handicaps neurologiques, psychiatriques et sensoriels (HNPS), ce nouvel institut s'inscrit dans le projet d'établissement 2014-2018 du CHU de Toulouse. L'objectif affiché est de gagner en visibilité au niveau international.

En mai dernier, le CHU de Toulouse lançait Cardiomet, un institut de recherche et développement dédié à la cardiologie, première étape du projet d'établissement 2014-2018 de l'hôpital, qui initiait la réorganisation de son activité recherche au travers de six grands instituts dédiés.

Ce mercredi 15 mars, Raymond Le Moign, qui a succédé il y a quelques semaines à Jacques Léglise à la tête du CHU, a officialisé un nouvel institut dédié aux handicaps neurologiques psychiatriques et sensoriels (HNPS).

"Cette structure aura pour objectif de dépister et prendre en charge précocement les pathologies chroniques pour éviter un impact important du handicap sur la qualité de vie des patients", a expliqué le psychiatre Christophe Arbus, qui coanime l'institut avec le neurologue Jérémie Pariente.

Doté d'un financement annuel de 100 000 euros de la part du CHU, l'institut HPNS a surtout pour ambition de lever des fonds auprès d'industriels et de répondre à des appels d'offres d'envergure internationale. Une dynamique déjà en marche puisque l'équivalent de 4 millions d'euros de demandes de subventions sont en cours depuis le début de l'année, ont indiqué les médecins.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :