Fablab Festival : 10 000 visiteurs attendus du 5 au 8 mai à Toulouse

 |   |  507  mots
Claude Soria, coordinateur du Fablab festival
Claude Soria, coordinateur du Fablab festival (Crédits : Rémi Benoit)
Pour la 6e année consécutive, Toulouse accueille du 5 au 8 mai le FabLab Festival. Inédite en Europe, cette manifestation permet pendant quatre jours des rencontres entre les différents lieux de création numérique en France et à l'étranger. L'événement sera également l'occasion d'accueillir des conférenciers de renom et de poursuivre la construction du RFFablab, le réseau français des Fablabs.

Avec 5 000 visiteurs et 60 Fablabs représentés, dont 10 venus de l'étranger, le festival toulousain des ateliers de fabrication numérique a connu un beau succès en 2015. Cette année, les organisateurs voient plus grand et prévoient d'accueillir 100 Fablabs, dont la moitié venue de l'étranger, et 10 000 visiteurs avec l'ambition de devenir le plus grand rassemblement européen du genre.

FabLab Festival

Fablab festival 2015 (Crédits: Rémi Benoit).

Lire aussi : En images : ce qu'il faut retenir du FabLab Festival de Toulouse

Un réseau français des Fablabs

À cette occasion se tiendra la première assemblée générale du réseau français des Falabs (RFFablabs), une association née lors du festival 2015. "Cette structure doit enclencher une dynamique pour favoriser l'émergence de nouveaux Fablabs, multiplier les échanges et renforcer la collaboration entre les ateliers français. À terme, le réseau pourrait être étendu aux pays francophones du monde entier. Des Belges et des Africains se sont déjà montrés intéressés par l'initiative", estime Claude Soria, coordinateur du Fablab festival.

Les rendez-vous phare du festival

Cette 6e édition se tiendra du 5 au 8 mai sous la grand halle du Multiple. Le festival s'articulera autour de trois évènements principaux : le 5 mai est destiné à la communauté des FabLabs, le 6 mai est la journée professionnelle et le week-end du 7 et 8 mai est consacré au grand public. De grands noms de l'univers des "makers" participeront aux conférences et tables rondes. C'est le cas notamment de :

  • Sherry Lassiter, présidente de la Fabfoundation, association internationale de soutien au développement des ateliers de fabrication numérique,
  • Hop Lipson, directeur du laboratoire "Creative Machine" de l'université de Cornell et spécialiste de l'intelligence artificielle,
  • Thomas Diez qui pilote un projet de smart city dans la ville de Barcelone
  • Camille Bosqué, auteure d'une thèse et du livre "Fablabs : les nouveaux lieux de fabrication numérique",
  • Daniel Kaplan, cofondateur de la Fondation pour l'internet nouvelle génération (Fing) et auteur d'ouvrages sur l'e-éducation et les smart cities.

Comme chaque année, un Dronefest permettra aux visiteurs de tester et d'apprendre à fabriquer et piloter des drones. Une soixantaine de stands accueillera également des startups. Le grand public pourra enfin découvrir une maison démontable mise au point par des étudiants toulousains conçue pour les hébergements d'urgence (en cas de catastrophe naturelle par exemple).

Artilect lance un Fablab pro

salle des machines artilect

Deux imprimantes 3D du Fablab pro (Crédit : Rémi Benoit).

Outre le Fablab ouvert au grand public, Artilect a lancé le 19 février dernier la Salle des machines, un atelier de fabrication numérique dédié aux professionnels et aux entreprises, implanté lui aussi au cœur du Multiple. "Cela répond à une demande de porteurs de projets qui souhaitent aller au-delà du prototype, vers l'industrialisation. Les professionnels souhaitent des machines plus fiables et Artilect Lab leur propose des services d'accompagnement adaptés. Une dizaine d'entreprises l'utilise déjà et notamment de grands comptes de la région", décrit Claude Soria.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :