Numérique : Raouti Chehih, le directeur d’Euratechnologies, rejoint Sigfox

 |   |  315  mots
Raouti Chehih , le directeur général d'Euratechnologies arrive chez Sigfox
Raouti Chehih , le directeur général d'Euratechnologies arrive chez Sigfox (Crédits : Anaïs Gadeau)
Le directeur général d’Euratechnologies, à Lille, plus important incubateur dédié au numérique d’Europe, rejoint Sigfox à Labège. Il devient directeur du département adoption et évangélisation technologique.

Après Lille, Raouti Chehih met le cap sur Toulouse. Cet entrepreneur charismatique est toujours pour l'heure directeur général d'Euratechnologies (à Lille), dont il a accompagné la création en 2006. Une réussite, puisque ce pôle dédié au numérique est devenu, sous sa houlette, en quelques années, le plus gros incubateur d'Europe avec aujourd'hui plus de 150 entreprises installées et 3 600 salariés.

Proche de Ludovic Le Moan, Raouti Chehih avait scellé un partenariat avec le PDG et fondateur de Sigfox dès 2015, en faveur de l'émergence de projets dans l'internet des objets. Dans ce cadre, les deux hommes développent un programme à destination des incubés et des accélérés d'Euratechnologies. Invité la même année des Innovation Days à Labège, Raouti Chehih, interviewé par La Tribune, qualifiait d'ailleurs de "bêtise" la propension française à mettre en compétition les différents incubateurs du territoire.

Deux ans plus tard, Raouti Chehih arrive donc chez Sigfox, à Labège, à un poste clé de l'entreprise. Il devient directeur du département adoption et évangélisation technologique auprès des écosystèmes innovation et startups en France et à l'international. Il conserve par ailleurs ses fonctions actuelles au sein d'Euratechnologies et ne s'exprimera sur sa feuille de route officielle pour Sigfox qu'en septembre. Cependant, les membres du board de l'IoT Valley, association créée par Ludovic le Moan et dont il est toujours président d'honneur, se félicitent déjà, en coulisses, de son arrivée. L'écosystème de Labège compte en effet sur l'expérience de Raouti Chehih en matière de développement y compris à l'international. Ils misent sur sa capacité à faire vivre l'écosystème toulousain et à y faire venir des startups, y compris étrangères. Peut-être la clé pour donner un coup d'accélérateur à l'écosystème toulousain de l'IoT Valley.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :