Beaucoup de candidats et peu d'élus au Hi-Lab, l’accélérateur de la Clinique Pasteur

 |   |  31  mots
Olivier Geoffroy, Atul Pathak et Dominique Pon, membres du Hi-Lab
Olivier Geoffroy, Atul Pathak et Dominique Pon, membres du Hi-Lab (Crédits : DR)
Peu de nouvelles recrues, mais beaucoup d’ambition. Voilà qui résume le bilan du Hi-Lab (health innovation laboratory) lancé il y a plus d’un an par la Clinique Pasteur. À ce jour, deux startups seulement ont rejoint "l’écurie Pasteur". Olivier Geoffroy, le directeur technique de l’établissement, revient sur les critères de sélection et décrit les nouveaux projets qui ont passé le cap de la sélection. Interview.

En novembre 2015, la Clinique Pasteur lançait un accélérateur de startups maison pour favoriser l'innovation au service des patients. Quel est le bilan ?

Nous sommes fortement sollicités et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :